Critique Publié le

Top 10 – 2011: Les albums marquants de l’année, selon nos collaborateurs

C’est le temps de l’année où tout le monde qui a écouté au moins 2 CD dans les 12 derniers mois cherche à partager à l’Internet tout entier son palmarès des MEILLEURS ALBUMS DE L’ANNÉE… et pourquoi pas!

L’équipe de Sors-tu.ca s’en est aussi donné à coeur joie. Après tout, les nombreux mélomanes aux goûts musicaux aussi riches que variés qui composent la troupe de Sors-tu.ca s’en est mis plein les oreilles au courant de l’année 2011.

Chaque collaborateur de Sors-tu était donc invité à partager son Top 5 de l’année, avec mentions spéciales pour des albums marquants qui ne trouvaient pas leur place dans un si petit palmarès.

Nous avons ensuite compilé les votes de tous, selon une méthodologie tout à fait scientifique: 10 points par 1ère position, 8 pts par 2e place, et ainsi de suite, puis 1 point par mention spéciale, bris d’égalité départagé par le nombre de votes. C’est du sérieux, quoi.

Nous avons ainsi créé le plus crédible des palmarès d’albums marquants de 2011… À moins que vous écoutiez beaucoup de métal, de hip hop ou de country américain.

Prends ça, Pitchfork!

 

* Partagez-nous votre Top 5 CD de l’année, en commentaires ci-bas!


Les 10 meilleurs albums de 2011

Le Super Palmarès Ultra-Scientifique de Sors-tu.ca

1 – FeistMetals (Critique)
 
2- GirlsFather, Son, Holy Ghost
3- PJ HarveyLet England Shake (Critique)
  4- St. Vincent Strange Mercy (Critique)
  5- Foster the PeopleTorches
6- The VaccinesWhat Did You Expect From The Vaccines? (Critique)
 
7- Bon IverBon Iver (Critique)
 
8- The Black KeysEl Camino (Critique)
9- RadioheadThe King of Limbs (Critique)
  10- M83 Hurry Up, We’re Dreaming

 


Les choix de Marc-André Mongrain

1 – St. Vincent Strange Mercy (Critique)
Inspirante et inspirée, Anne Clark a pondu le meilleur de ses 3 albums à date. Divertissant dès la première écoute, les charmes des textes et de la voix de Clark, la profondeur des compositions et l’originalité des arrangements se dévoilent progressivement, et font de Strange Mercy une oeuvre impérieuse et incontournable.
2 – PJ HarveyLet England Shake (Critique)
Parlant d’incontournable, l’album concept de PJ Harvey en a séduit plus d’un, se méritant même le prestigieux prix Mercury. Plus posé (et audacieux) que ses brûlots grunge des années 1990, Let England Shake témoigne de la maturité de cette vétérante du rock, dont les années n’amenuisent pas l’envie d’explorer.
3 – Timber Timbre Creep On Creepin’ On
Accros de la pop rythmée s’abstenir. Timber Timbre cultive la lenteur, l’étrangeté, le malaise, et les apprivoisent encore mieux que sur son premier album. Doo wop lugubre, folk rétro, musique de peur et de splendeur. Délicieux.
4 – Bon IverBon Iver (Critique)
Les attentes étaient hautes pour le 2e album de Justin Vernon et de sa bande nommée Bon Iver. Sans l’ombre d’un doute, Bon Iver est parvenu à se surpasser. L’équilibre des arrangements étonne, étant donné la variété de sonorités contenues sur cet album, à la base, très folk et apaisant. Et cette voix qui va droit au coeur…
5 – FeistMetals (Critique)
Feist a pris le pari risqué de donner suite à The Reminder (qui contenait le méga-hit 1234) avec un album sans extrait radio apparent. Sur une musique étoffée mais toute en subtilité, Leslie Feist y dépose sa voix avec une délicatesse désarmante. Les imperfections donnent lieu à des moments bouleversants.

Mentions spéciales à : The VaccinesWhat Did You Expect From The Vaccines? // Tom WaitsBad As Me // CamilleIlo Veyou // BjorkBiophilia //  RadioheadThe King of Limbs


Les choix de Philippe Mercier

1 – GirlsFather, Son, Holy Ghost
Vous entendrez de tout sur Father, Son, Holy Ghost: du rockabilly, du punk, du classic rock et du R&B. Devant tant de variété, Girls réussit le véritable tour de force de permettre à tout cela de se côtoyer et de couler naturellement. Chaque pièce possède une qualité de nostalgie ou bien de déjà-vu et pourtant, tout semble nouveau.
2 – St. Vincent Strange Mercy (Critique)
Annie Clark, mieux connue sous le nom de St. Vincent, a produit un album d’une telle originalité que tenter de le décrire en quelques lignes s’avèrerait futile. Des guitares saturées de distorsion, accompagnées d’une myriade de sons électro se balancent sur la voix délicate de Clark, qui mène chaque chanson avec autorité. Mieux encore, des subtilités se trouvent avec chaque écoute subséquente.
3 – FeistMetals (Critique)
Feist connait une progression intéressante en tant qu’artiste. Osant toujours un peu plus, son dernier album Metals confirme le statut de l’artiste folk/rock comme étant une référence dans le genre. Grandes chansons orchestrales, petites ballades touchantes; c’est un album d’un charme fou.
4 – Bon IverBon Iver (Critique)
Le meilleur qualificatif pour l’album de Bon Iver serait « grandiose ». Ici, le folk côtoie l’électronique d’une façon peu commune, le tout livré de main de maitre. Chaque pièce est ambitieuse et merveilleusement texturée.
5 – RadioheadThe King of Limbs (Critique)
Dans ce qui semble vouloir devenir une habitude pour le groupe, Radiohead a annoncé via les médias sociaux la suite de In Rainbows seulement 10 jours à l’avance. Avec seulement 8 chansons et durant moins de 38 minutes, The King of Limbs est une oeuvre courte et précise. Avec une première moitié d’album névrosée, la seconde laisse place à des pièces plus posées et délicates.

Mentions spéciales à : The Black KeysEl Camino // Little DragonRitual Union // Patrice MichaudLe Triangle des Bermudes // M83Hurry Up, We’re Dreaming // ElbowBuild A Rocket Boys!



Les choix de Jean-François Tremblay

1.Nicole Atkins – Mondo Amore (Critique)
La belle Américaine à la voix d’or s’éloigne du style symphonique du premier album en optant cette fois-ci pour un rock plus traditionnel, plus « rootsy ». Cry Cry Cry est le single pop-rock parfait de trois minutes, tandis que The Tower est l’une des meilleures chansons rock de tous les temps, point à la ligne.  À placer dans votre collection de disques aux côtés de Janis et Led Zep.
2. FeistMetals (Critique)
Moins sombre et froid que les critiques l’ont dépeint, cet album d’une grande profondeur est empreint d’espoir et de reflets de lumière qui rendent le tout si charmant qu’il est difficile d’y résister. Du Feist à son meilleur.
À écouter : The Circle Married The Line.
3. Marie-Jo ThérioChasing Lydie (Critique)
Un projet personnel pour la chanteuse, qui s’est construit sur de nombreuses années, ce disque double (lancé en vinyle avant les versions cd et numérique) s’écoute d’un bout à l’autre et offre une expérience sonore sans pareille.  Son degré de rejouabilité est très grand, et on y découvre quelque chose de nouveau à chaque fois.  Une grande œuvre.
À écouter : Blow Wind Blow
4. Sarah Slean – Land & Sea (Critique)
Cet album double, divisé en un disque pop et un autre de chansons longues avec orchestre, est une œuvre intelligente qui s’apprécie lentement, en prenant son temps. À écouter sur Land : Girls Hating Girls
5. Florence & The Machine – Ceremonials (Critique)
Ce disque n’a pas fait consensus à sa sortie.  Certains ont décroché, d’autres y ont vu une œuvre majeure, plus cohérente que Lungs. Optant pour un son moins rock mais plus chargé, incluant chœurs, orchestre et effets électroniques, Florence & The Machine nous offre ici un album jouissif, d’une infinie beauté, et truffé de superbes mélodies.
À écouter : Shake It Out

Mentions spéciales: CaracolBlanc Mercredi // Rave On Buddy Holly (Artistes Variés) // Marketa IrglovaAnar // The Decemberists – The King is Dead // Mara TremblayMara Tremblay


Les choix des Guèvremont Sisters

(Jeanne et Rose Guèvremont, d’un commun accord)

  1- Philippe B. – Variations fantômes (Critique)
À la fois très « space », constituant le fruit d’une profonde exploration de la musique classique de la part de Philippe B, tout en restant fort accessible, ce qui n’est pas une mince tâche. Les paroles sont superbes et elles se retrouvent sur des compositions musicales qui le sont encore plus. Un petit bijou.
  2 – The Black KeysEl Camino (Critique)
Difficile de surpasser leur album précédent avons-nous cru à tort? Mission accomplie pour le groupe qui nous a offert avec El Camino un petit bijou musical, à la fois plus facile d’approche et plus complexe que Brothers. Un tour de force que cet album qui s’écoute encore et encore…et encore!
  3 – The Barr BrothersThe Barr Brothers
Deuxième album homonyme à faire notre liste et premier du jeune groupe, The Barr Brothers n’a rien à envier aux plus échelonnés dans le milieu. C’est un album accompli et fort prometteur que nous offrent les frères Barr, et ne serait-ce que pour la délicieuse The Devil’s Harp, cet album se mérite amplement une place au sein de notre palmarès.

  4- The Roots – Undun
Un retour en force pour le 11e album complet de The Roots, avec des beats puissants, des paroles engagées et un mélange des styles extrêmement efficace qui passe du rap au free-jazz au classique. On attend impatiemment le spectacle (ou sinon le film, puisque les membres du groupe ont parlé d’en tourner un basé sur l’album dans un avenir rapproché).
5- Bon IverBon Iver (Critique)
Ce serait mentir que de nier que l’année 2011 fut l’année Bon Iver, avec 4 nominations aux Grammys. Avec un style complètement différent du premier album mais tout aussi unique, Bon Iver nous transporte dans un voyage musical comme aucun autre. Ceci étant dit, le son de Bon Iver reste néanmoins assez difficile d’accès et nécessite plusieurs écoute avant de véritablement le saisir, d’où sa cinquième position.

Mentions spéciales: FeistMetals // MetronomyThe English Riviera



Les choix d’Eric Robillard

1- The VaccinesWhat Did You Expect From The Vaccines? (Critique)
On écoute sans arrêt. Chansons courtes et mélodies accrocheuses qui nous rappellent The Ramones. Du rock de plus en plus rare.
2 – PJ Harvey Let England Shake (Critique)
Elle a tout pour plaire. Cet album-concept à partir de simples poèmes transformés à sa façon nous charme totalement. Album de l’année pour plusieurs mais pas son meilleur à titre personnel.
3- Anna Calvi – Anna Calvi
Une nouvelle PJ Harvey avec un premier album qui renverse. Une voix riche et une identité qui nous conquiert à la première écoute ! Avenir assuré.

4- Eddie Vedder – Ukulele Songs
Le chanteur de Pearl Jam a décidé d’aller de l’avant en mettant sur disque une poignée de chansons qu’il trainait en spectacle depuis quelques années, à l’aide d’un seul instrument. Il en a surpris plusieurs (dont Paul McCartney) en allant très haut dans les palmarès.
5- MogwaiHardcore Will Never Die But You Will (Critique)
Les champions du post-rock livrent la marchandise avec cet opus. Comparable à Mr.Beast en 2006 avec un peu plus d’accessibilité et de douceur pour nos oreilles !

Mentions spéciales: WilcoThe Whole Love // The Death setMichel Poiccard // Atlas soundParallax // NirvanaNevermind (deluxe) // Stephen Malkmus and The JicksMirror traffic



Les choix de Marie-Kim Dupuis-Brault

1. Foster The People – Torches
La découverte de l’année. Foster The People nous offre des chansons électro-indie-rock ultra-dansantes, rythmées et accrocheuses sans tomber dans la pop facile.
2. Pierre LapointeSeul au piano
Un album touchant à l’extrême, avec des émotions à fleur de peau. Le piano insuffle aux chansons dépouillées de tout artifice de Lapointe une profondeur que l’on ne soupçonnait pas. L’artiste aura su se rallier de nouveaux adeptes avec cet album qui montre toute l’étendue de son talent.
3. The VaccinesWhat Did You Expect From The Vaccines? (Critique)
Une autre découverte pour 2011. The Vaccines propose un rock très indie, fortement influencé de The Strokes, avec un petit quelque chose de plus qui rend le tout très entrainant et surtout addictif.
4. Cage The Elephant – Thank You Happy Birthday (Critique)
Cage The Elephant s’est vraiment établi cette année avec cet album et la série de spectacles qui s’en est ensuivie. L’énergie et la passion sont palpables dans la voix de Matt Shultz et il est difficile de se tanner d’écouter l’album en boucle.
5. Peter PeterPeter Peter
Nouveau dans le paysage musical québécois, Peter Peter présente une pop parfois douce, parfois plus rock, des textes poétiques inspirés et un fort charisme. Ce premier album laisse présager un beau parcours pour le chanteur.

Mentions spéciales à : The Black Keys – El Camino, pour l’esprit rock’n’roll festif  ;  Cœur de Pirate – Blonde, pour le son rétro et plus rythmé que son précédent  ;  La Femme – Sur la planche (EP), parce qu’ils promettent (bon d’accord, l’EP est sorti en décembre 2010, mais c’est réellement en 2011 qu’ils ont fait parler d’eux).



Les choix de Karine Jacques

1. Touché AmoréParting The Sea Between Brightness And Me
La relève du posthardcore. Un album parfait dans le style.
2. Foster The PeopleTorches
Une drogue. On le réécoute en boucle sans jamais vouloir s’arrêter.
3. Manchester OrchestraSimple Math
On adore leur chaos instrumental indie rock.
4. ThriceMajor/Minor
Ce groupe ne déçoit jamais. Ils ont encore réussi à produire un album sans mauvaises chansons.
  5. Bright EyesThe People’s Key
Bonne évolution de sa musique. Un album très captivant.

Mentions spéciales à : Adele21


Les choix de Josée Schryer

1. GirlsFather, Son, Holy Ghost
2- Fleet FoxesHelplessness Blues
3- M83Hurry Up, We’re Dreaming
4- Jay-Z & Kanye WestWatch The Throne (Critique)
5- Cass McCombsWit’s End/Humor Risk.

Les choix de Mathieu Romero

1 – Colin Stetson – New History Warfare Volume 2: Judges
2 – Handsome Furs – Sound Kapital
3 – Yann Tiersen – Skyline
4 – RadioheadThe King of Limbs
(Critique)
5 – PJ HarveyLet England Shake
(
Critique)

Mentions spéciales à : Laura Marling  – A Creature I Don’t Know // MoonfaceOrgan Music : Not Vibraphone Like I’d Hoped // Arctic MonkeysSuck It and See // Atlas SoundParallax // M83 Hurry Up, We’re Here


Les choix de Michel Allaire

1 – ImanyThe Shape Of A Broken Heart (Critique)
2 – Ian Kelly – Diamonds & Plastic
3 – FeistMetals (Critique)
4 – Adam CohenLike A Man
  5 – Ben WilkinsBen Wilkins

Mention spéciale à : Isabelle Boulay (!!!) Les Grands espaces (Je ne pensais jamais au grand jamais aimer un album d’Isabelle Boulay de toute ma vie. Mais cet album a été mon coup de coeur de l’automne et est complètement venu chambarder la vision que je pouvais avoir d’elle)

Événements à venir

Vos commentaires