Philippe B

Critique album: Philippe B – Variations Fantômes

Philippe B - Variations fantômes Philippe B Variations fantômes

Trois ans après la parution de son deuxième album, Philippe B nous offre Variations Fantômes, fruit d’une introspection personnelle bien qu’influencé par le répertoire classique d’où il a tiré une partie de son inspiration.

Loin des jeux enfantins et d’un nouvel amour évoqués dans le premier album de Philippe B (Philippe B), l’eau a passé sous les ponts de Taxidermie pour se rendre à Variations Fantômes, apologie d’un cœur brisé. Les variations, bien que multiples, le fantôme, quant à lui, semble bien unique.

S’inspirer du répertoire classique

Le troisième album de Philippe B présente des musiques et paroles fabriqués à partir d’échantillonnages ou d’extraits mélodiques de pièces du répertoire classique (Vivaldi, Schubert, Strauss, Ravel etc.) offrant une ambiance mélancolique, nostalgique, sereine. Bien que chacune des chansons soient inspirée par le contexte d’écriture et la vocation sentimentale des pièces classiques mises en vedette, l’auteur-compositeur-interprète revient inévitablement à sa rupture, sa bête.

    «Six mois plus tard, je pense encore qu’on aurait pu sauver la bête. Mais tu l’as achevée et tu t’es fait un manteau avec sa peau. Moi un chapeau avec sa tête» (Nocturne no 632)

L’artiste nous livre donc en paroles, en musique et en images ses inspirations, décidément plus sombres et empreintes de la tristesse d’un amour perdu.

    «Attends reste là, va t’en pas. Je dormais encore quand t’es partie. J’ai dormi trop tard, j’ai pas senti glisser ton corps et s’éloigner nos vies» (Hypnagogie)

Une voix plus juste et mature, une composition musicale plus étoffée, l’album plaira aux oreilles déjà conquises et en accrochera certainement d’autres au passage. Rappelant quelques grands chanteurs français, Philippe B raconte et chante des histoires, des sentiments avec le verbe simple, bien que métaphorique, et une vulnérabilité assumée.

    «Je cherche des restes de toi dans la chambre froide et dans le piano droit. Je cherche l’écho d’une voix qui disait ’’Aime-moi’’» (California Girl)

Plus qu’un album… un projet photo

Poète, musicien, parolier, chanteur, Philippe B est l’un des artistes québécois les plus créatifs et originaux de sa génération. Son art ne se limite pas à la chanson, puisqu’une fois son œuvre terminée, il a passé le flambeau à 14 photographes pour mettre en images les 14 pièces de l’album en leur fournissant un court extrait sonore et un minimum d’information sur le processus de création.

L’acquisition de la version vinyle est un excellent choix puisqu’elle rend grandement justice aux extraits classiques, purement organiques, échantillons de disques 45 tours. De plus, les 200 exemplaires offrent une reproduction de chacune des photos inspirées des pièces, une pochette «imprimée» à la main et un lien de téléchargement pour les MP3.

Vos commentaires