Festival Juste Pour Rire
Nouvelle Publié le

Juste pour rire 2020 | Serge Denoncourt dirigera Arlequin, serviteur de deux maîtres

C’est avec un enthousiasme débordant que le nouveau directeur du Festival Juste pour rire, Patrick Rozon (le cousin de l’autre), chaussé de baskets jaune canari en plein hiver, est venu annoncer en conférence de presse au Théâtre du Nouveau Monde que le gros show en théâtre du prochain festival sera dirigé à nouveau par Serge Denoncourt, le qualifiant de « grand maître pour ceux qui trippent sur le théâtre ».

Serge Denoncourt en est à sa cinquième collaboration avec l’empire du rire qui a essaimé dans le monde. Après Cyrano de Bergerac, Les trois mousquetaires, Roméo et Juliette et Edmond, c’est lui qui signera la mise en scène d’Arlequin, serviteur de deux maîtres, du plus moliéresque des auteurs italiens, Carlo Goldoni.

Denoncourt, qui a monté il y a 25 ans un Arlequin avec peu de moyens, se disait heureux de retrouver Venise, la commedia dell’arte et le chaud soleil d’Italie, avec un casting qu’il a qualifié de « Rolls Royce » au théâtre.

Un théâtre d’acteurs

Parlant de Arlecchino servitore di due padroni, la pièce de Goldoni la plus jouée dans le monde malgré qu’elle ait été écrite au 18e siècle, le metteur en scène ajoutait : « Toutes mes passions s’y trouvent réunies. Il n’y a pas d’horlogerie chez Goldoni. Tu dois la créer en improvisation avec les acteurs. Le matériau de base permet à des acteurs de livrer des numéros de bravoure. Goldoni, c’est plus un théâtre d’acteurs que de metteurs en scène ».

C’est une étoile montante, Mani Soleymanlou, qui défendra le rôle acrobatique d’Arlequin, se dédoublant par appât du gain et s’amusant avec beaucoup de stratagèmes à ne pas dévoiler son jeu coquin dans cette histoire emberlificotée où l’on ne sait plus qui va marier qui. Le comédien et metteur en scène, qui vient de terminer une série web avec Monique Miller qu’il affectionne, se retrouve à nouveau devant du solide.

« C’est très excitant, disait-il. J’ai hâte de plonger là-dedans avec Serge qui m’a dirigé déjà dans Les trois mousquetaires. Je faisais le valet, ce qui va m’inspirer pour Arlequin, un simple serviteur qui réussit à manipuler tout le monde. Je me sens en confiance avec Serge qui connaît bien le théâtre de Goldoni. Mais, comme à chaque fois, c’est un défi unique. »

Les deux maîtres

Les deux maîtres seront Daniel Parent en Dottore, un comédien que Denoncourt dans sa présentation aux médias a décrit comme « pas tenable », et à la surprise générale, c’est la grande Pierrette Robitaille qui jouera Pantalon. Un rôle en or qu’elle a joué il y a 30 ans dans la mise en scène de Guillermo de Andrea au Trident à Québec, remplaçant au pied levé un comédien qui s’était fracturé une jambe.

« Pantalon est un personnage très coloré. Et c’est toujours intéressant de voir la lecture d’une femme dans un rôle d’homme », a déclaré Pierrette Robitaille avec un petit éclair au coin de l’œil.

Ça promet

La distribution des neuf comédiens compte aussi dans ses rangs Anne-Élisabeth Bossé et François-Xavier Dufour qui donneront la réplique à de jeunes recrues, comme Maxime Isabelle. Le TNM a toujours donné leur chance sur sa scène prestigieuse à des comédiens de la relève.

C’est donc avec force talents que la Rolls Royce d’Arlequin débarquera sur ce plateau dès le 14 juillet, au prochain Festival Juste pour rire qui en sera à sa 37e édition.

Vos commentaires