Théâtre La Chapelle

Lancement de la 30e saison de La Chapelle Scènes Contemporaines

Eh oui, La Chapelle a 30 ans! Le 25 mai dernier, malgré la pandémie, nous avons célébré joyeusement et chaleureusement, de manière virtuelle, en soufflant nos 30 chandelles. Cette saison, 175 artistes et complices déploieront toute leur ingéniosité pour que les arts de la scène restent bel et bien vivants. C’est avec eux que s’est bâtie, sur de solides fondations, cette Maison/Saison 2020-2021. Car oui, La Chapelle est aussi comme une maison, la vôtre, la leur et la nôtre.

Ce 30e rendez-vous sera une fois encore riche en création et en diversité, diversité de forme, de langue et de génération. La programmation s’organisera autour de deux axes principaux : le premier nous offrira l’occasion d’accueillir à nouveau des artistes qui ont marqué les trois premières décennies de La Chapelle; le second qui n’exclut pas le premier, mettra l’emphase sur les œuvres collaboratives. Il s’agit d’une réflexion importante à entreprendre dans le contexte actuel. En effet, comment travaille-t-on ensemble aujourd’hui ? Nous en saurons un peu plus à ce sujet au cours de cette 30e édition.

Au total, La Chapelle a programmé plus de 20 spectacles avec 175 artistes. Cette saison se déploiera de la mi-septembre 2020 à la fin mai 2021. Riche, dense et éclectique, la 30e saison ne manquera pas de nous emmener sur ces chemins encore peu fréquentés, qui en font sa spécificité depuis trois décennies.

Sans oublier que La Chapelle c’est également 12 semaines de résidences techniques offertes aux artistes; Récréations, un programme éducatif d’introduction aux arts de la scène contemporaine pour les élèves du primaire et enfin La Chapelle plus bilingue que jamais, un programme de surtitrage du français à l’anglais et de l’anglais au français, des projets combinant les deux langues, offert pour certaines représentations, et plus encore.

Forfaits de 5 billets à seulement 100 $ : Un forfait hyper flexible qui vous permet de profiter du meilleure de la saison 2020-2021, seul.e, entre ami.e.s ou en famille.

IMPORTANT : En raison du COVID-19, ce programme est annoncé sous réserve de modifications. Certains projets pourraient être présentés dans une forme alternative à la représentation traditionnelle. Pour les mises à jour les plus récentes, s.v.p. consultez notre site internet dès le 8 septembre à lachapelle.org

 

La saison 2020-2021

L’automne s’amorce, dans la semaine du 14 septembre, avec More-than-things d’Émile Pineault. Une série de laboratoires ouverts au public et accessibles tant aux personnes voyantes qu’aux personnes vivant en situation de handicap visuel. Ce projet sera présenté en partenariat avec La SERRE Arts vivants.

Du 21 au 29 septembre, La Chapelle s’associera à Rhizome pour présenter à nouveau La vie littéraire de Mathieu Arsenault qui livre et porte sa propre parole dans un monologue ininterrompu. Avec la complicité de Christian Lapointe à la mise en scène, l’auteur et performeur cherche à parler de son temps par tous les moyens. Le Festival international de littérature sera partenaire de cette reprise, comme de celle du spectacle Les Dimanches de Martin Faucher qui sera présenté quant à lui les 23 et 27 septembre.

Plus tard, dans la semaine du 5 octobre, ce sera au tour de Karine Sauvé d’investir la scène avec un laboratoire ouvert au public, Chansons pour un musée, un concert théâtral électro-pop au croisement des arts visuels : un spectacle résolument interdisciplinaire. Les 14, 16 et 17 octobre, Manu Roque, seul en scène, habitera la salle, naviguant entre contrôle et lâcher-prise dans Sierranevada, une performance kinesthésique minimaliste où l’artiste fait écho aux multiples mutations qui construisent et déconstruisent les possibles d’un monde en devenir. Du 28 octobre au 7 novembre, Danse-Cité et Créations Interdisciplinaires We All Fall Down présenteront Papillon d’Helen Simard : trois solos et musique expérimentale live dans un trio au maillage complexe explorant les limites fines entre ordre et désordre.

Du 12 au 14 novembre, La Chapelle accueillera un spectacle qui devait initialement avoir lieu au printemps 2020, Measuring Distance la nouvelle création de Maria Kefirova, qui nous offrira plusieurs perspectives sur un même espace. Du 24 novembre au 5 décembre, Talisman Theatre nous invite à une expérience profonde, poétique et délicieusement décalée : Habibi’s Angels: Commission Impossible. Cette pièce de Kalale Dalton-Lutale et Hoda Adra, qui se veut une méta-expérience de visions féminines contrastées, propose une radiographie vivante de Montréal, mettant à nu ses fondations anciennes et nouvelles. Enfin, pour terminer l’année en beauté, du 14 au 18 décembre, le Collectif CHA, composé de Paul Chambers et David-Alexandre Chabot, nous amène leur nouveau projet : Phases Chromatiques. Initialement prévu pour le printemps dernier, le duo propose une exploration des transformations possibles de l’espace environnant, à l’aide d’écouteurs, de micros et d’artifices sonores.

Pour commencer 2021, du 10 au 19 janvier, The Bakery présentera SKIN en partenariat avec le Centaur Theatre et le Wild Side Festival. L’artiste posera une réflexion onirique sur la valeur et la durée de l’existence humaine face aux temps géologiques et aux fluctuations violentes de la nature.

Et si l’on payait le public pour sa contribution à une œuvre d’art ? Les 25, 26 et 29 janvier, Roxane Halary, Burcu Emeç, Michael Martini et Nien Tzu Weng, brouilleront les frontières disciplinaires, linguistiques et culturelles, se questionnant sur ce que signifie « participer ». De son côté Ça a l’air synthétique Bonjour – Hi, proposera une réflexion collective sur le travail invisible et le consentement. Du 17 au 26 février, Système Kangourou et Théâtre du tandem, composé de Claudine Robillard et Anne-Marie Guilmaine, présentera Bermudes (Dérive). À la fois un concert de piano bricolé, une installation visuelle et un cinéma d’art, cette pièce dépeint la rencontre improbable de deux êtres opposés.

La saison se poursuivra avec Jean-Sébastien Lourdais qui offrira un dernier spectacle pour clôturer sa carrière Sur un vaisseau lumière 8 et 9 mars. Par la suite, c’est Morphoses de Martin Bélanger qui prend les devants de la scène les 15, 16 et 19 mars, une création oscillant entre science, mythologie, poésie et spiritualité; une hybridité des genres révélant une étrange beauté. À la fin du mois de mars, du 26 au 28, on vous invite à un concert expérimental réunissant Ben Shemie et le Quatuor Molinari, alliant musique électronique, voix et quatuor à cordes, un spectacle présenté par MUTEK.

Pour entamer le printemps, du 6 au 18 avril, Danse-cité sera de retour pour un double programme. Le premier sera la plus récente création de Pétrus, Face-à-face du 6 au 11 avril de Jérémie Niel, avec à ses côtés, Catherine Gaudet, Félix-Antoine Boutin et Louise Bédard (report du printemps 2020). Le second sera 18 P_R_A_C_T_I_C_E_S d’Andrew Turner, du 14 au 18 avril, qui explorera les différentes facettes du soi, parfois impossible à refouler. Suivant, dans la semaine du 19 avril, La Chapelle accueillera, Cet intervalle de Morena Prats, un spectacle coloré, contemplatif et explosif, qui constitue également le dernier report du printemps 2020.

Les 26, 27 et 30 avril, Louise Michel Jackson et Magali Babin célébreront avec Bright Worms la lueur des lucioles face à un monde qui tend à basculer vers une obscurité oppressante. On enchaînera du 6 au 11 mai avec une collaboration de la Création dans la chambre (Félix-Antoine Boutin, Odile Gamache et Gabriel Plante) avec la compagnie belge Ersatz, Au jardin des potiniers, une immersion au cœur d’une botanique inventée. Fort de son succès, Jacob Wren et PME-ART seront de retour à La Chapelle les 12 et 14 mai avec leur conférence désordonnée et ludique sur la performance A User’s Guide to Authenticity is a Feeling. Enfin, Mykalle Bielinski, seule en scène sur un vélo qui produira l’électricité de son spectacle Warm Up, appliquera les notions de décroissance à son art pour esquisser les possibles d’un monde sans pétrole. Les dates pour ce dernier spectacle seront communiquées sous peu.

De plus, plusieurs événements souligneront le 30e anniversaire et seront également communiqués au cours de l’année.

Les Rendez-vous récurrents Les Salons acoustiques de La Chapelle et le Queer Performance Camp seront également de la partie. Le détail de la programmation sera annoncé ultérieurement. Comme à son habitude, la saison se terminera en beauté avec les projets présentés en collaboration avec le Festival TransAmériques.

Détails et billets au lachapelle.org.

Vos commentaires