Inner Odyssey

Sors Pu | Inner Odyssey – The Void : Voyage au Pays des Sens

La formation de Québec, Inner Odyssey, propose une musique progressive moderne, à la fois complexe au niveau instrumental et accessible au niveau vocal. Sans renier ses racines classiques du rock progressif des années 70 et partageant entre eux un bagage musical varié de rock, progressif, métal, jazz et pop, les cinq musiciens jouent un style néo-progressif caractérisé par un savant équilibre entre virtuosité technique et accessibilité. Le groupe sortait son 3ème album « The Void » ce mois-ci.

Fondée en 2007 à Québec par le guitariste Vincent Leboeuf Gadreau, Inner Odyssey s’est lentement, mais sûrement, taillé une place de choix sur la scène progressiste canadienne. Sa musique est un mélange de rock progressif des années 70 avec une touche moderne évidente. Les passages mélodiques accessibles sont entrelacés avec des sections instrumentales techniques et complexes, des harmonies vocales riches et ambitieuses et des sections rythmiques fortes. Inner Odyssey propose donc un style néo-progressif qui plaira aux fans de musique complexe ainsi qu’aux mélomanes qui recherchent des mélodies accessibles et bien construites.

Avec les sorties successives de deux albums (Have a Seat en 2011 et Ascension en 2015), le groupe a connu un démarrage réussi au public fidèle, tant en termes de fréquentation des salles locales que de vente en ligne, principalement sur le marché européen. Malheureusement, le groupe a connu des changements importants au cours des dernières années, ce qui les a amenés à être moins actifs de 2015 à 2018.

Composé désormais d’une équipe solide et ambitieuse, Inner Odyssey est de retour sur la route avec un troisième album intitulé The Void qui sortait le 1er mars dernier.

Après près de cinq ans depuis la sortie de son 2e album et plusieurs changements de musiciens, le groupe de rock progressif Inner Odyssey de Québec est de retour en force, avec une formation solide, pour présenter The Void, un 3e opus ambitieux qui réaffirme sa couleur et une vision musicale polyvalente. Cet album concept, avec une durée de 49:07 minutes de musique répartie sur 9 chansons originales, explore les thèmes du rejet, de l’échec et de la cyber-dépendance. L’exploitation de ces thèmes s’exprime de façon atypique et assumée, avec des métaphores tirées du monde virtuel: jeux vidéo, pornographie et réseaux sociaux. Il raconte l’histoire d’un individu en proie à l’échec et au regret, qui n’a d’autre moyen de maintenir le déni de sa douleur que par l’anesthésie de son moi conscient et le rejet du monde réel alors qu’il s’enferme dans une alternative et ludique réalité.

Tout en évoluant dans une direction instrumentale moderne et raffinée, ce nouvel album propose des riffs plus lourds où la guitare à sept cordes prend une place majeure, tout en ajoutant des lignes de clavier colorées qui rappellent le son des jeux vidéo rétro 8 bits. L’intégration de Vocoder ne passe pas inaperçue, trahissant à peine les influences d’un certain groupe nommé Bon Iver. Des sections rythmiques complexes sont jouées aux côtés de passages aux influences électro-ambiantes et aux atmosphères Synth Sci-Fi, tout en laissant parfois la place à des guitares acoustiques douces et à des percussions organiques délicates. Les lignes de basse sales et déformées viennent également au premier plan, mais sans éclipser les ambitieuses lignes vocales poly-harmoniques qui contribuent grandement à la signature sonore du groupe. En d’autres termes, le groupe a joué ici la carte de la variété et de la dichotomie. Tant d’influences se mêlent dans un chaos finement organisé et mettent en valeur les compétences et les goûts variés des cinq mélomanes.

Pour écouter et commander l’album

Notre cote :

 

Événements à venir

Vos commentaires