Garlics

Festivent Ville de Lévis 2015 | Pennywise et Face To Face concluent le festival

Les fans de punk rock étaient ravis ce dimanche puisque Festivent Ville de Lévis leur servait une soirée où les rythmes rapides étaient à l’honneur avec un légendaire duo californien qui a fait la joie des amateurs du genre depuis plus de 25 ans : Pennywise et Face to Face. La dernière présence des deux groupes dans la région remontait à 2013 alors qu’ils avaient successivement foulé la scène du festival Envol et Macadam. Le public lévisien les attendait donc de pied ferme pour une soirée qui promettait.

Face to Face

Avec un historique en dents de scie marqué entre autres par une séparation qui aura duré quelques années et plusieurs changements de personnel, le groupe semble cette fois-ci bien prêt à reprendre du collier, ayant même un album actuellement en chantier.

Ils étaient tellement prêts qu’ils ont pris tout le monde par surprise en montant sur scène près de 10 minutes avant l’heure initialement prévue. Tellement que les techniciens de son ne semblaient pas du tout préparés. Il aura fallu une bonne minute avant que le son ne soit finalement distribué dans les enceintes acoustiques du Parc Champigny.

Il faut croire que les techniciens furent vraiment déstabilisés puisque les instruments étaient par la suite vraiment mal équilibrés. Voix de Keith trop forte par rapport aux instruments, back vocals encore plus forts que le chanteur… Ça détournait malheureusement l’attention sur l’excellente prestation d’un groupe particulièrement en forme.

« Préparez-vous car ce soir, nous ne jouerons que des chansons de nos trois premiers albums », a lancé un Trever Keith visiblement heureux de se produire sur cette scène. N’en fallait pas plus. La foule avait vraiment ce qu’elle désirait : que du matériel classique du groupe américain. Ils joueront des pièces comme Can’t Change the World, Do You Care et I’m Trying.

Face To Face-Festivent-08-02-2015-4

Les quatre musiciens enchaînent d’ailleurs rapidement les pièces les unes derrière les autres, n’interagissant qu’à quelques reprises avec le public québécois qui ne semble pas s’en faire outre-mesure, entonnant les refrains avec eux.

Puisqu’ils avaient plus de temps que prévu, les Californiens se permettent même plus tard une succulente reprise de Paint It Black des Rolling Stones qui n’était pas prévue à l’horaire.

« J’ai besoin de votre aide pour chanter la prochaine pièce avec nous. Si vous ne la connaissez pas, faites comme les autres et accompagnez-nous aussi. Mais elle ne s’adresse définitivement pas aux femmes enceintes! » s’exclamera un Trever Keith enjoué et déterminé à donner tout ce qu’il avait dans le ventre sur la pièce Velocity.

Le quatuor ira ensuite de deux autres chansons issues de son vieux matériel : It’s Not Over et Disconnected pour terminer la prestation. « Merci beaucoup, au revoir. Nous sommes Face to Face, merci d’être venus, bonsoir! » lance Trever avant de quitter la scène.

 

Pennywise

« Hello, we are Pennywise. How Are You? Are you ready? Here we go! » C’est de cette façon que Jim Lindberg s’est adressé à la foule avant de débuter brutalement le spectacle avec Fight Till You Die. La foule répond instantanément en hurlant les bras vers le ciel. N’en fallait pas plus pour que des circle pits se forment instinctivement, quelques body surfers surgissent au-dessus de la mer remplie de quelques milliers de fans. Le ton de la soirée était donné!

 

Il faut dire que le quatuor américain est particulièrement en forme et volubile, communiquant constamment avec le public : « Say cheese Quebec City. Say fromage! » poursuivra Lindberg en s’appropriant la caméra de notre photographe et en la dirigeant vers le public pour immédiatement entreprendre une version intense de Rules. Le public est sous le charme.

Résultat de la photo :

Pennywise-Festivent-08-02-2015-10

Pas mal pour un photographe amateur.

Plus tard, Fletcher Dragge, le guitariste, prendra également la parole en s’adressant au gens situés à dans la zone VIP : « You’re here in the VIPs, if you are VIPs, you better dance mother fuckers! » avant d’entamer les premières notes de Own Country.

« Faites du bruit, make some noise! » lancera-t-il avant de s’attaquer à une intense version de Same Old Stories. Suivront ensuite My Own Way, Gimmie, Gimmie,Gimmie et Violence Never Ending.

Le groupe livrera même une brillante version écourtée de Fight for Your Right des Beastie Boys qu’ils amalgameront avec leur propre pièce Pennywise! Tout juste après, les membres du groupe visiblement en forme s’adresseront au vendeur de bière qui passe devant la scène et lui achèteront tout le contenu de sa caisse. « How much is it? I’ll buy the whole stuff. Don’t worry, I’ve got money! » s’exclamera Dragge sur un ton moqueur avant de redistribuer le précieux liquide entre les membres du groupe et certains fans devant la scène.

Puis, Dragge introduira la pièce Society sur un discours simili-politique, implorant les gens à faire changer les choses et ne pas se laisser dicter quoi que ce soit par les gouvernements. Ils se permettront même d’échauffer les esprits en faisant interagir le public situé de chaque côté de la scène avant de terminer la pièce et de jouer presque immédiatement le classique Fuck Authority.

Pennywise-Festivent-08-02-2015-11

Les Californiens laisseront ensuite le choix au public d’un cover. Il choisira Nirvana. Version intense de Territorial Pissing ce sera. Tout comme les chansons du groupe, le rythme de la soirée est vraiment rapide et, sans perdre de temps, ils poursuivront immédiatement avec Living 4 Society.

Puis, moment cocasse : un fan avec un trop plein d’adrénaline montra sur scène pour chanter Stand By Me avec ses idoles. Il passait par hasard devant la scène en après-midi durant le test de son. Le groupe l’avait alors invité à monter sur scène avant de lui demander de revenir performer avec eux en soirée.

Les Américains termineront cette soirée amusante et complètement loufoque sur une version allongée du classique parmi tous les classiques de Penywise, Bro Hymn, sous les acclamations d’une foule qui visiblement a passé une excellente soirée et en redemandait, en vain.

Événements à venir

Vos commentaires