Within Temptation

Critique album: Within Temptation – The Unforgiving

Within Temptation - The Unforgiving Within Temptation The Unforgiving

Après quatre ans d’absence sur disque, le groupe de métal symphonique Within Temptation refait surface avec The Unforgiving, un album concept qui a ses mérites, mais qui marque toutefois un pas de plus dans la direction un peu trop commerciale que prend la formation depuis quelque temps.

Décliné à travers trois médiums différents – l’album en question, une bande dessinée ainsi qu’une série de trois courts-métrages – le concept de The Unforgiving tourne autour de la notion du « mal », relatant l’histoire de personnages qui font le mal non pas parce qu’ils sont mauvais, mais par le biais de leurs mauvaises décisions.

Le groupe néerlandais, formé en 1996, livre sur ce disque un rock musclé et mélodieux, plus consistant que sur le précédent, The Heart of Everything, mais qui n’arrive pas à la cheville de l’album Mother Earth, dont la profondeur et les nuances font cruellement défaut ici.

La simplicité des chansons est déroutante; celles-ci font généralement appel à des clichés, des oppositions faciles, telles que le Ciel et la Terre, la Lumière et la Noirceur, ou encore la Glace et le Feu (Fire & Ice). Les textes sont dégoulinants de naïveté et ne reflètent en rien cette soi-disant maturité que Within Temptation dit avoir acquise, et sur laquelle le groupe s’appuie pour promouvoir cet album.

 

Den Adel sauve la mise

Néanmoins, la voix évocatrice de Sharon Den Adel vient mettre de l’émotion dans tout ceci, rendant les chansons plus que supportables. Certaines sont même très intéressantes. Bien que le registre de Den Adel soit plus limité qu’auparavant, la chanteuse connaît en revanche beaucoup mieux son instrument, qu’elle maîtrise parfaitement.

Sur Iron, par exemple, elle impressionne, démontrant toute l’étendue de son talent. Même chose pour la jolie Stairway to the Skies, et ce ne sont que quelques exemples.

Den Adel est véritablement le cœur de cet album. Bien que les autres membres du groupe accomplissent leurs tâches avec brio, la voix de la jolie interprète demeure indéniablement l’attrait principal de la formation, qui prend depuis quelques années une tangente de plus en plus commerciale, et dont la musique se démarque bien peu, somme toute, des Lacuna Coil, Sirenia, Evanescence ou encore de la défunte formation After Forever.

 

De musique à BD: bonne idée?

Comme l’avait fait Alice Cooper avec The Last Temptation en 1994, ou plus récemment le groupe …And You Will Know Us By The Trail Of Dead avec Tao of the Dead, Within Temptation a transposé la trame narrative de l’album dans une bande dessinée.

Quoiqu’intéressante, cette démarche n’apporte cependant que bien peu de choses à l’ensemble, et l’album aurait tout aussi bien pu exister sans son concept qui, au final, est très mince.

Ceci dit, The Unforgiving est un bon album, solide et très agréable à écouter. La production, signée Daniel Gibson, mélange adroitement l’aspect pompeux du métal symphonique à l’esprit plus immédiat du rock FM, ce qui devrait valoir à Within Temptation de plus en plus d’adeptes.

Dommage seulement que le groupe y perde un peu de sa personnalité…

Événements à venir

Vos commentaires