Vincent Vallières

Critique concert: Vincent Vallières aux FrancoFolies de Montréal

Mercredi 15 juin 2011 – Place des Festivals (Francofolies de Montréal)

Photo par Valérie Patry

Mercredi soir, c’est sous un ciel découvert et un temps chaud que Vincent Vallières et ses musiciens sont montés sur la grande scène de la Place des Festivals afin de faire passer un bon moment aux milliers de personnes rassemblées.

Toujours aussi simple et sympathique, Vincent Vallières a joué les morceaux de son plus récent album, Le monde tourne fort (d’ailleurs certifié disque d’or), mais également les plus grands succès de ses albums précédents.

C’est avec un brin d’ironie que le groupe a entamé le succès radio Février. « Ç’a vraiment pas rapport, là… mais on va la faire pareil! » a blagué le chanteur sous un chaud 25 degrés de juin.

Une première hier soir: la foule a eu droit à une toute nouvelle chanson, composée dans le cadre des FrancoFolies à la demande de la compagnie Ford, qui commandite la scène principale. Les musiciens nous ont donc présenté Et c’est un départ, jouée pour la première fois devant public hier. Une belle composition fidèle à Vallières qui a semblé plaire à la foule. La pièce est d’ailleurs disponible en téléchargement gratuit sur le site de Ford.

Richard Séguin entre en scène

Vers les 21h45 – alors que le concert de Yann Perreau au Club Soda nous appelait à quitter la Place des Festivals – l’invité spécial de Vincent Vallières, Richard Séguin, est venu le rejoindre sur scène.

La complicité était présente entre les deux guitaristes, ce qui rendait d’autant plus déchirante l’obligation de quitter les lieux. Mais quand Yann Perreau nous appelle, il faut ce qu’il faut…

(Consultez la critique du concert de Yann Perreau)
Résumé de la soirée en photos:

Photo par Valérie Patry

Photo par Valérie Patry

Photo par Valérie Patry

Photo par Valérie Patry

Photo par Valérie Patry

Photo par Valérie Patry

Photo par Valérie Patry

Événements à venir

Vos commentaires