Herobust
Critique Publié le

Herobust au New City Gas | Un DJ qui regorge d’énergie!

Samedi soir, le DJ américain Herobust était de retour à Montréal dans le cadre de sa tournée WTF. Il a su donner toute une performance en jouant un mix rempli d’énergie et d’intensité.

À la grande surprise de tout le monde, Herobust est arrivé sur la scène à 1h du matin plutôt qu’à 1h30. Il a commencé son set avec sa chanson la plus populaire en ce moment, WTF,  et la foule a grandement apprécié. Tout le long du mix, il n’hésitait pas à jouer plusieurs genres de EDM différents, que ça soit du dubstep, du rap ou du trap.

Pour ce qui est de la foule au New City Gas, la salle était remplie, mais pas au point où ce n’était plus possible de bouger. Tout le monde semblait avoir un grand plaisir. Le jeu visuel de Herobust portait un grand écran derrière lui ainsi que plusieurs faisceaux de couleurs lumineux qui étaient installés au plafond et derrière la scène sur les côtés. L’écran LED projetait souvent des explosions et des effets visuels abstraits.

Photo sans crédit, publiée sur la page Facebook de l’artiste

 

Le spectacle était d’abord et avant tout destiné aux amateurs de dubstep, mais il y avait moyen d’apprécier l’évènement pour les personnes qui aiment les shows à haute intensité.

Il y a eu plusieurs moments ou les spectateurs ont été enjoués par les chansons que Herobust jouait. En fait, même s’il a joué la version originale de sa chanson WTF au début de son set, il a joué plusieurs remix de celui-ci au fil de la soirée, comme le remix de Mastadon et le remix de Subtronics. D’autres de ses chansons ont donné des grandes réactions à la foule aussi. Parmi ceux-ci il y a Move Mint, Skurt Reynolds et Vertebreaker. Une des meilleurs transitions qu’il a réussies à faire, c’est lorsqu’il a joué la chanson Heroes par Alesso et a enchaîné avec One More Time par Phiso.

Le son au New City Gas n’est pas le meilleur pour les audiophiles, c’est certain, mais le volume a été gardé à un niveau plutôt élevé pour plaire aux spectateurs.

Premières parties

Wuki fut le DJ en avant-première hier soir et il a réussi faire monter l’énergie dans la salle en jouant un sous-genre du dubstep qui utilise beaucoup de sons exotiques. Il n’a pas été la première étoile de la soirée, mais il a bien fait son travail en préparant la foule.

La tournée WTF de Herobust se continue tout au long de 2019.

Photo sans crédit, publiée sur la page Facebook de l’artiste.
Artistes
,
Villes
Salles

Vos commentaires