Wilco

Critique concert: Wilco à Montréal

Dimanche 18 septembre 2011 – Métropolis (Montréal)

 Le groupe folk-rock Wilco est en tournée nord-américaine depuis peu afin de promouvoir son 8e album The Whole Love, qui sera disponible sur les tablettes des disquaires la semaine prochaine. Un arrêt à Montréal était de mise hier soir, question de nous donner un aperçu de la qualité artistique et de la chimie entre les six musiciens (Nels Cline, Glenn Kotche). Un délicieux concert de 23 chansons dont 8 nouvelles œuvres ( !) auprès d’une foule très attentive !

Plus tôt cette année, le chanteur du groupe Jeff Tweedy était venu faire un concert à l’Olympia. Hier soir, il était de retour pour une deuxième fois mais cette fois-ci, avec le groupe.

Devant un Métropolis rempli aux trois quarts, Wilco a débuté avec ce qui sera aussi la première chanson du futur album: Art of Almost, une oeuvre de 8 minutes qui a pris d’assaut les spectateurs. S’en sont suivis le premier simple I Might et deux valeurs sûres, Ashes of American Flags et I Am Trying To Break Your Heart.
Cette dernière a récolté une vive réaction de la part des gens.

Tout au long de la soirée, on constate le travail colossal du guitariste Cline, qui est un véritable technicien du son. On s’aperçoit au fil du temps que la grille de chansons est très bien balancée. Un exemple édifiant:  des chansons telles que Bull Black Nova et Shouln’t be Ashamed. Les nouveaux titres à la Standing O et Rising Red Lung obtiennent une réaction plus modeste, contrairement à Handshake Drugs et Impossible Germany.

Le chanteur Jeff Tweedy semblait en pleine forme et s’est adressé poliment aux gens en français avec quelques « Merci beaucoup » et « Bonjour ».

Rappel généreux

En rappel, on aura droit à 6 chansons. En premier, Via Chicago, incluant une démonstration du talent inné du batteur Glenn Kotche. Passage remarquable.

War on War et Jesus Etc. feront aussi leur apparition. Jeff Tweedy a pris la peine de raconter une anecdote sur une parole d’une nouvelle chanson, Whole Love: il affirmera que le batteur l’agace sans cesse avec un surnom tiré de la parole « spirit dove », avant de répliquer qu’il a aussi un surnom pour Kotche: « trou du… » !

La soirée s’est terminée toute en inspiration avec I’m The Man Who Loves You qui est venue conclure une prestation de 120 minutes, solide du début à la fin, en douce progression et faisant preuve d’une polyvalence digne de mention !

Le décor, constitué de fantômes accrochés au-dessus de la scène, et le jeu de lumières et de projections ont également ébloui la foule tout au long de la soirée, notamment lors de la chanson Whole Love avec des colibris.

Nick Lowe en première partie

En première partie, la légende britannique Nick Lowe, agé de 62 ans, a pris la foule montréalaise de front avec une prestation de 40 minutes. Une reprise de (What’s So Funny ’bout) Peace, Love and Understanding?, Cruel To Be Kind et la nouvelle I Read A Lot se sont démarquées. Correcte mais un petit peu trop long…

Wilco Setlist Metropolis, Montreal, QC, Canada 2011

Vos commentaires