Mumford and Sons

Critique album: Mumford & Sons – Babel

Mumford and Sons - Babel Mumford and Sons Babel

Ça y est, la suite tant attendue de Sigh No More, tout premier album de Mumford & Sons paru en 2009, est maintenant disponible. La formation folk-rock y va d’une valeur sûre, très similaire à son premier effort. Babel semble tout simplement être la suite logique de son précédent.

Il faut dire que la « surprise » de la nouveauté, du style unique, n’y est plus. Mais c’est avec un réel plaisir que l’on retrouve l’univers particulier du quatuor, dès les premières notes de banjo de la pièce-titre, une entrée en matière digne des meilleures pièces du répertoire du groupe.

Ce nouvel opus contient plus de grandes chansons grandiloquentes, grandioses, que Sigh No MoreBelow My Feet est une des plus réussies, débutant doucement puis se terminant sur une véritable apogée.

Le dynamisme effréné de l’instrument qui a fait la marque de commerce du collectif côtoie toujours les mélodies plus posées, plus profondes et plus senties. S’il y a une chose que Mumford & Sons maîtrise, c’est bien de toucher et de créer des atmosphères et des ambiances qui arrachent toujours une émotion. Whispers In The Dark et I Will Wait en sont de bons exemples.

Mumford & Sons arrivent à insuffler une profondeur dramatique à sa musique, misant sur des progressions d’intensité et des variations contrastantes (on passe souvent d’un chuchotement à un chant plus agressif). Broken Crown en est un excellent exemple.

Lover’s Eyes et Hopeless Wanderer comptent également parmi les bons coups de ce Babel.

Babel est donc un bon deuxième, d’un groupe qu’il fait plaisir de retrouver et qui n’a pas vraiment changé.

 

Vos commentaires