Hassan El Hadi

Francofolies – Jour 3 | Alex Nevsky et ses invités sur la Place de festivals

Pour le premier samedi, les Francofolies ont confié le grand concert extérieur de la Place des festivals à Alex Nevsky, qui en profité pour inviter sur scène Fanny Bloom, Marie-Pierre Arthur et Radio Radio

Tout était en place pour orchestrer une soirée dynamique et toute en couleurs, qui a su faire danser les milliers de festivaliers remplissant la Place des festivals jusqu’à la Sainte-Catherine. Nevsky n’était pas seul sur scène, bien au contraire. Outre les nombreuses jambes et corps de mannequins qui parsemaient la scène (et qui rappelaient étrangement Chromeo), il était entouré de plusieurs musiciens, dont une section de cuivres.

Nevsky a semblé vouloir mettre l’accent sur l’avenir avec ce spectacle d’un soir, en se concentrant uniquement sur des chansons de son dernier album, Himalaya mon amour, des compositions inédites, des reprises, et surtout, ses invités.

La première à se présenter sur scène fût une Fanny Bloom qui semblait plus ou moins à l’aise devant l’immense foule. Les deux artistes nous ont présenté une timide version de sa jolie Danse. 

A ensuite suivi la magnifique J’aurai des mains. Une chanson de circonstance dont Nevsky a profité pour rendre hommage à Jacques Parizeau, qui s’est éteint plus tôt cette semaine.

L’artiste s’est ensuite affairé à interagir avec la foule et la faire participer en présentant quelques-uns de ses nombreux musiciens qui ont d’abord entonné les premières notes de Dis-moi c’est quoi ta toune d’Harmonium, Laurence Lafond-Beaulne (qu’on connait désormais comme membre de Milk & Bone) prenant le relais pour faire chanter la foule sur une nouvelle composition de Nevsky.

Photo par Benoit Turcotte

Photo par Benoit Turcotte

Mais le gros morceau de la soirée allait suivre. La pétillante Marie-Pierre Arthur est d’abord venue le rejoindre pour interpréter deux de ses succès, Papillons de nuit et Si tu savais, dans un superbe élan de complicité, avant que Radio Radio ne se ramène aussi sur scène pour Guess What?, chorégraphie à l’appui avec la star de la soirée, suivi de la classique Dekshoo. Pour rester dans le ton pop, accrocheur et estival, Fanny Bloom est revenue sur scène pour présenter son ver d’oreille, Piscine.

Après un début de soirée plutôt lent et tranquille, c’était bien rattrapé et Nevsky n’a pas laissé le moment s’échapper alors qu’il a enchaîné avec une reprise énergisée de Help Myself de Gaëtan Roussel (Louise Attaque). Très réussie. Un peu plus tard, il s’est aussi amusé à reprendre J’irai où tu iras de Céline Dion, tout les invités réunis sur scène, avant de conclure avec son succès Les coloriés. Bien sûr, il allait revenir pour un rappel de deux chansons, dont une inédite, avant de quitter sur les « pa-papa-papa-pa » fédérateurs d’On leur a fait croire. 

Une soirée charmante et sympathique, tout à l’image d’Alex Nevsky qui a bien manoeuvré son spectacle, du début à la fin.

Grille de chansons

– Vivre pauvre
– Himalaya mon amour
– Fanny
– La bête lumineuse
– Danse (avec Fanny Bloom)
– J’aurai des mains

– Fais battre ton tambour (reprise d’Emily Loizeau)
– Papillons de nuit (avec Marie-Pierre Arthur)
– Si tu savais (avec Marie-Pierre Arthur)
– Guess What? (avec Radio Radio)
– Dekshoo (avec Radio Radio)
– Piscine (avec Fanny Bloom)
– Help Myself (reprise de Gaëtan Roussel)

– J’irai où tu iras (reprise de Céline Dion)
– Les coloriés

Rappel

– On leur a fait croire

Vos commentaires