Philippe B

Francofolies 2014 – Jour 8 | Philippe B. l’oiseau de nuit

Philippe B. est un drôle d’oiseau de nuit. Du genre qui assume pleinement que ses chansons les plus mélodiquement lentes portent les textes les plus heureux, alors que les plus rythmées soutiennent des paroles souvent plus tristes.

En spectacle au Gésù, dans le cadre des Francofolies, il s’est amusé à discuter de son écriture souvent triste et du thème récurant de la nuit à travers son œuvre. Accompagné de cinq musiciens, le chanteur a mentionné son processus créatif nocturne ainsi que du drôle de hasard qui fait que deux artistes provenant de Rouyn-Noranda ont composé concomitamment des chansons sur les biscuits chinois. Ainsi, Philippe B. et Louis-Philippe Gingras (qui occupait l’une des scènes extérieures au même moment) ont tenté de jouer simultanément leurs pièces, respectivement Biscuit chinois et Fortune Cookie.

Philippe B©Frédérique Ménard-Aubin-1113

Photo de courtoisie, par Frédérique Ménard-Aubin.

Philippe B. n’a pas la langue dans sa poche et meuble habilement le silence entre ses chansons. L’un des moments forts de la performance fut Une nuit de la St-Jean sur le Mont Chauve, alors que la voix était soutenue par la guitare et des effets de trompettes.

Parmi les bons moments, plusieurs pièces provenant de Variations Fantômes (2011) dont l’excellente California Girl, et en finale, L’amour est un fantôme. D’Ornithologie la nuit (2014), Ornithologie I et II et Calorifère nous ont particulièrement plu. L’auteur-compositeur-interprète a raconté avoir souhaité donner une touche de légèreté à ce nouvel album, un côté « happy ». Le tout s’entend par les choix de sujets traités, mais surtout par l’amabilité évidente de l’Abitibien.

Ornithologie la nuit sur disque n’est peut être que vaguement plus joyeux que les précédentes parutions de Philippe B., mais sur scène, les pièces prennent une tournure plus légère.

Photo de courtoisie, par Frédérique Ménard-Aubin.

Photo de courtoisie, par Frédérique Ménard-Aubin.

 

Safia Nolin

En première partie, Safia Nolin, originaire de Québec, a bien assumé son rôle de réchauffer la foule. Visiblement sympathique, elle a entrecoupé sa performance d’une discussion légère et amusante, lançant dès le début un simple « allo! »

Dotée d’une très jolie voix, la jeune femme de Limoilou a présenté des compositions agréables et riches en images. Sa reprise de Grand Optimist de City and Colour était conforme, mais tout de même charmante.

 

Grille de chansons

1- La complainte du scaphandrier

2- Ornithologie II

3- Hypnagogie

4- Cheveux courts, cheveux longs

5- Archipels

6- Nous irons jusqu’au soleil

7- Marie

8- Nocturne #638

9-  Lucioles

10- Les prisonniers du Lac Dufault

11- Biscuit chinois

12- L’année du serpent

13- California Girl

14- Une nuit de la St-Jean sur le Mont Chauve

15- Ornithologie I

16- Petite leçon des ténèbres

17- Calorifère

18- L’été

Rappel

19- La chanson de Prévert (reprise de Serge Gainsbourg)

20- L’amour est un fantôme

Événements à venir

Vos commentaires