Half Moon Run

Festival Artefact – Jour 1: Half Moon Run, Canailles et plus!

Aujourd’hui, Salaberry-de-Valleyfield donnait le coup d’envoi de la toute première édition du Festival Artefact. L’événement prend place dans un stationnement à côté de l’hôtel de ville qui accueillait vendredi soir Half Moon Run et Canailles en têtes d’affiche, ainsi que trois groupes de la relève aux airs country. Une première soirée déjà bien réussie pour ce nouveau venu dans le monde des festivals. 

Half Moon Run par Élise Arsenault

Half Moon Run

C’est Half Moon Run qui avait la tâche de terminer la première soirée du festival et il s’en est acquittée avec brio. Comme à son habitude, le trio a complètement envoûté les spectateurs présents malgré la pluie qui s’est pointée le bout du nez en fin de soirée.

Depuis le lancement de l’album Dark Eyes en avril dernier à la Sala Rossa, Half Moon Run a retrouvé ses aises et son intensité sur scène. On sent que le groupe a de plus en plus de plaisir à jouer à chaque fois et s’amuse un peu plus avec ses compositions, plutôt que de se coller à la version de l’album autant que possible. Côté improvisation, le claviériste-guitariste Molander et le chanteur Dunn-Portielje s’en sont d’ailleurs donné à coeur joie durant le rappel pour leur reprise blues, pendant que Phillips se déchaînait sur sa batterie. Une belle preuve de leur grand talent, désormais indéniable.

Après être revenu pour un rappel planifié de deux chansons, l’une plus country et l’autre plus blues, avec laquelle ils terminent toujours leurs spectacles, la foule en redemandait encore avec beaucoup d’enthousiasme. Half Moon Run n’a donc eu d’autre choix que de revenir une fois de plus sur scène pour rejouer leur succès, Full Circle, avant de remercier chaleureusement les festivaliers puis de quitter.

Une très belle première soirée pour ce jeune festival!

Photos en vrac par Élise Arsenault:

Grille de chansons

1- 21 Gun Salute
2- Call Me In The Afternoon
3- Nerve
4. Judgement
5. Drug You
6. Need It
7. Full Circle
8. Fire Escape
9. She Wants To Know
10. Vampire (reprise des Pink Mountaintops)
11. Give Up

Rappel 1
– ? chanson country
– ? chanson blues

Rappel 2
Full Circle

Canailles par Élise Arsenault

Canailles

Artefact a eu droit non pas à une, mais bien à deux manifestations de casseroles, vendredi soir! La première prenant place dans les rues avoisinantes du festival, et la deuxième à l’intérieur même de son site, avec Canailles qui est entré en scène en tapant sur des casseroles.  Le ton était donné.

Canailles par Élise Arsenault

Le groupe de huit musiciens a offert une performance endiablée qui avait des airs de party de salon (ou plutôt de stationnement!). Trinquant plusieurs fois avec la foule, ils ont réchauffé Valleyfield avec un leur country aux saveurs bluesy.

Malgré une extinction de voix imminente de la chanteuse Daphné Brissette, celle-ci a chanté jusqu’à la toute fin de la performance, sans relâche, allant même jusqu’à s’époumoner.

Olivier Bélisle a rejoint le collectif sur scène, le mignon chiot noir de Dan Tremblay dans les bras, pour entonner avec coeur la chanson J’l’haïs.

Juste avant de terminer leur spectacle, les huit musiciens colorés de Canailles se sont adonnés à un énorme jam hallucinant. Impossible de ne pas tapper du pied de concert avec eux!

Canailles par Élise Arsenault

Vitrine

La première vitrine avait une saveur très country avec des gros accents de rockabilly. Trois groupes qui se succédaient très bien sur scène et qui se complétaient.

Ce sont d’abord les Lazy Lovers qui ont lancé la soirée avec un son country plutôt propre, si on les compare avec les deux groupes suivants.

Ensuite, Bourbon Bay a pris la scène avec une belle énergie. Le groupe a proposé un répertoire country assez typique, digne du creux des États-Unis (on se serait presque cru dans le Far West!), avec un bel entrain. Le groupe possédait de très bons rythmes, comme on l’a vu notamment sur la chanson Rosebud Gospel Train, pour laquelle Olivier Houde des Lazy Lovers a rejoint le groupe sur scène, et ce pour le reste de la prestation.

Enfin, c’est Olivier Bélisle qui est venu clore cette toute première vitrine. Avec sa musique brute teintée de rockabilly, Bélisle a offert une solide performance aux campivallensiens.

Le festival Artefact se poursuit dès le samedi 2 juin. À l’horaire figurent deux conférences sur le milieu musical, ainsi que deux vitrines et le spectacle de fin de soirée, mettant en vedette Lisa Leblanc et Galaxie.

Événements à venir

Vos commentaires