Manu Militari

Critique | Manu Militari au Festival Hip Hop de Montréal

Un Club Soda plein rempli de fans de Manu Militari l’accueillait samedi soir pour sa rentrée montréalaise. L’artiste qui a fait beaucoup parler de lui cette semaine à la suite de ses propos durs et controversés dans le journal Métro semblait vulnérable face à ses fans qui scandaient son nom.

Comme il l’a mentionné en entrevue plus tôt cette semaine à Sors-tu.tv, Manu Militari s’est grandement amélioré dans sa performance sur scène :  il est beaucoup plus à l’aise d’interagir avec le public, il est moins statique aussi.

Malgré tout, son acolyte sur scène prend beaucoup plus de place et on a un peu l’impression que Manu se tient un peu en retrait.

Une belle idée de se faire accompagner par des musiciens sur scène pour une partie du spectacle : ça nous donne une vibe plus réelle et fragile que des platines.

Le rappeur nous a livré les chansons de son tout dernier album, Marée humaine, au grand plaisir de la foule. Mais ce qui a d’autant plus fait plaisir, c’était d’entendre les plus vieux hits comme L’Empreinte, Voix de fait et Ryan.

Lors de la deuxième partie du spectacle, l’artiste n’aurait pas eu besoin de rapper ; la foule s’était transformé en chorale pour chanter haut et fort les pièces de Manu Militari.

Environ deux heures de textes lourds de sens et d’intensité, mais les fans ne ce sont pas affaiblis. Au contraire, l’intensité de leurs cris augmentait tout au long du spectacle.

 

Mauvais Acte et Souldia

Les gars de Mauvais Acte ont ouvert le spectacle avec les chansons de l’album L’Arme ainsi que du nouvel album de Ô-lit, Quebec Malade. Rymz et Ô-Lit nous ont démontré une fois de plus leurs talents

Après avoir fait une courte apparition avec les gars de Mauvais Acte, Souldia est venu donner le deuxième acte des premières parties. Avec un débit presque violent et plein d’assurance, il vient tout casser sur la scène du Club Soda.

Événements à venir

Vos commentaires