Korn

Critique: D-Tox Rockfest – Jour 1: Korn, Bad Religion et plus!

Le fameux festival de Montebello le D-TOX Rockfest est de retour cette année pour une septième édition qui était lancée hier soir. Ce festival extérieur qui mélange musique punk et métal possédait une programmation monstre en cette première journée avec notamment Bad Religion et Korn comme tête d’affiche.

Obey The Brave. Photo par Greg Matthews.

Toute la journée, des groupes québécois se sont enchaîné sur la plus petite scène principale, la Scène Musique Plus. Le metal québécois était d’ailleurs fortement présent en après-midi. Le groupe Blackguard a grandement fait bougé la foule avec sa musique particulièrement intense et agressive. Des « Circle pits » et le « headbanging » étaient au rendez-vous.

Obey The Brave, quant à eux, nous a fait découvrir que du metal peut-être aussi bon en français qu’en anglais. D’un autre côté, Overbass effectuait un retour sur scène uniquement pour le festival et fut l’une des agréables surprises de la journée. La chanteuse, très charismatique, a rapidement séduit le public avec son attitude de rockeuse.

 

La nostalgie avec Goldfinger et Good Riddance

Good Riddance. Photo par Greg Matthews.

Du côté de la plus grande scène principale, la scène Loto-Québec, nous avons eu droit à un élan de nostalgie en début d’après-midi alors que les groupes vétérans punk Goldfinger et Good Riddance offraient chacun une prestation.

Goldfinger nous a fait sourire avec leurs chansons pop-punk tandis que Good Riddance a réussi à grandement captiver l’attention de son public avec chaque titre qu’il jouait, et ce, en faisant très peu sur scène. Ce groupe d’expérience semblait connaître son spectacle par cœur, mais cela n’a pas empêché la petite foule remplie de gens passionnés d’adorer leur performance.

The Devil Wears Prada. Photo par Greg Matthews

The Devil Wears Prada s’est ensuite présenté sur scène avec beaucoup d’énergie et avec la grande intention de faire bouger le public, qui malgré les efforts du groupe, était peu réceptif. Nous les avons déjà vu soulever une plus grande foule, ce qui nous fait croire que le groupe à peut-être plus sa place dans un festival comme le Vans Warped Tour.

As I Lay Dying ont par la suite pris la scène principale avec leurs chansons remplies de solos de guitare. Le groupe à fait monter les décibels avec sa musique, qui nous donne quasiment mal à la tête tellement elle nous invite à faire du « headbanging ».

 

Planet Smashers et Les Vulgaires Machins : Dignes représentants québécois

Les Vulgaires Machins. Photo par Greg Matthews.

Les artistes québécois les Planet Smashers et les Vulgaires Machins ont ensuite bien diverti la foule comme ils en sont capables. Quoi dire des Planet Smashers qui n’a pas encore été dit? Le groupe ska nous a fait danser pendant que les derniers rayons de soleil brillaient.

Du côté du groupe Les Vulgaires Machins, le groupe est venu nous donner des petites leçons de politique avec leurs chansons à messages. D’ailleurs, ils ont accordé un petit instant au carré rouge en dédiant la chanson Le mythe de la démocratie à tous ceux qui ne s’intéressent pas au mouvement étudiant actuel.

D’un autre côté, les vétérans No Use For A Name portaient un grand sourire sur scène et ont rendu plusieurs heureux avec leur prestation clairement trop courte.

Korn et Bad Religion

Les légendaires Bad Religion ont ensuite offert une performance correcte sans plus. On ne peut blâmer les musiciens, qui ont eu des problèmes techniques durant toute l’heure pendant laquelle ils ont joué, ce qui rendait leur prestation difficile à apprécier. En effet, on entendait à peine le chanteur et les guitares, ce qui donnait l’impression de n’écouter que du bruit. Tout de même, le groupe s’est bien débrouillé et a fait son possible pour que la foule s’amuse, ce qui semble
avoir été le cas.

Finalement, la grosse tête d’affiche, Korn, est arrivée sur scène aux alentours de minuit. Excellent sur scène, le groupe a dépassé toutes les attentes. Le chanteur, très soutenu, captait l’œil de tous. Chaque chanson que le groupe jouait faisait vibrer Montebello et on ne pouvait demander mieux que Korn pour clore cette première journée du D-Tox Rockfest.

Korn:

Bad Religion:

Blackguard:

Goldfinger:

Good Riddance:

The Devil Wears Prada:

As I Lay Dying:

No Use For A Name:

Planet Smashers:

Vos commentaires