Rétrospective 2012 | Top 5 – Les flops de l’année

Hier, nous vous partagions nos moments marquants de 2012… mais cette année qui s’achève n’a pas été marquée que de bons coups! Toujours soucieuse de présenter les deux côtés de la proverbiale médaille, Sors-tu.ca vous propose… ses flops de 2012!

Notre équipe de rédaction constituée de Marc-André Mongrain, Valérie Patry et Marie-Kim Dupuis-Brault a donc ratissé les 12 derniers mois à reculons afin d’identifier les moments ratés, les « fails » et les tristes réalités d’une année riche en émotion.

Et vous, quels sont vos pires moments de l’année ?  N’hésitez pas à nous le communiquer en bas de page, il nous fait toujours plaisir de vous lire, chers Sorteux!


Top 5 de Marc-André Mongrain (rédacteur en chef)


1- La mort de MCA : Difficile de qualifier un décès de « flop », mais toujours est-il que la mort d’Adam Yauch – qui signifie à toute fin près la fin des Beastie Boys – est l’événement le plus triste de l’année.  Nous attendions toujours le trio à Montréal, deux ans après leur annulation à Osheaga…

2- Avril + Chad = L’alliance Can-rock de Satan : Convaincus que deux négatifs font un positif, le chanteur de Nickelback Chad Kroeger et la star du teen-rock Avril Lavigne forment désormais un couple. Un duo musical semble désormais inévitable. Pas certain que le rock canadien s’en remettra. Imaginez leur progéniture…

3- Karkwa et Malajube en « pause »: Les deux groupes rock les plus marquants de la scène franco-québécoise de la dernière décennie ont annoncé une « pause » cette année. Bien que les projets solo qui en découlent soient à la hauteur (Louis-Jean Cormier, Sagot) ou prometteurs (bien hâte au retour de Jacquemort), on cherche toujours qui prendra le flambeau du band rock québécois.

4- Cat Power au Métropolis : Quelques semaines après avoir lancé un très bon album, Chan Marshall s’est pointée au Métropolis en bien mauvais état, visiblement mal à l’aise sur scène. Ce soir-là (comme tout au long de sa courte tournée, apparemment), Cat Power a fait ombrage à son immense talent en semant un malaise qui affectait toute la performance. Dommage. (lire notre critique)

5- La chute brutale de Lana Del Rey:  À pareille date l’an dernier, Lana Del Ray était l’étoile montante du moment, LA chanteuse à surveiller en 2012. Et puis boom : une perfo ratée à Saturday Night Live et ça en était fait pour la jeune dame, qui a été salie de façon démesurée.  Son album respectable (à défaut d’être le chef d’oeuvre annoncé par plusieurs) aurait dû jeter les bases d’une carrière prometteuse, mais au lieu, une campagne malsaine de salissage injustifié a mis un sérieux frein à l’évolution naturelle d’une artiste qui avait visiblement quelque chose à offrir au paysage pop.

 

Top 5 de Marie-Kim Dupuis-Brault  (rédactrice)


1- La trilogie ¡Uno!, ¡Dos!, ¡Tré! de Green Day, parole d’une fan du groupe. Pris à part, ce ne sont pas de si mauvais albums en soit, mais ils forment un tout qui manque d’unité. Et puis honnêtement, se faire lancer 37 nouvelles chansons d’un coup, plus ou moins travaillées, c’est trop!

2- La « surprise » assez décevante merci de Moment Factory et des Black Keys à Osheaga. Ils ont tellement suscité la curiosité des fans avec l’événement que les attentes étaient élevées. Surtout que le spectacle survenait peu après celui de Coldplay au Centre Bell. Au moins, les Black Keys ont tout donné sur scène, fidèles à leur réputation.

3- Le spectacle de Metric au Centre Bell : Grand manque d’interaction et de chimie avec la foule, une salle à moitié pleine, bref, une grande déception.

4- L’escalier chambranlant créant des embouteillages monstres à Osheaga. A-t-on vraiment besoin d’en rajouter?

5- Le bon « buzz » autour de Lana Del Rey qui s’est transformé en descente fulgurante suite à son passage à Saturday Night Life. Triste!

 

Top 5 de Valérie Patry (rédactrice)


1- Chris Brown et Rihanna ont continué leur cirque de provocation cette année en s’affichant de plus en plus comme couple. Si seulement les deux artistes s’étaient davantage consacré à leur musique plutôt qu’à jouer les mauvais garnements, le résultat des albums Fortune et Unapologetic aurait peut-être eu des chances d’être moins pénibles pour les oreilles!

2- Le manque d’accès Internet sans fil sur les sites de festival, qui ne facilite pas le travail des journalistes! (Par exemple… Osheaga 2012)

3- Major Lazer sur les Plaines d’Abraham. Pathétique.

4-  L’union d’Avril Lavigne et Chad Kroeger: Ouch! On espère qu’ils n’écriront pas d’album ensemble, ça pourrait faire saigner nos oreilles en plus de nos yeux!

Vos commentaires