crédit photo: Normand Trudel
Le Festival d'été de Québec

Festival d’Été de Québec 2021 – Jour 2 avec Coeur de pirate et Klô Pelgag | Mon manège à moi, c’est… vous!

Rien de comparable avec les années antérieures dans le vieux Québec en cette douce soirée de juillet. Terrasses à moitié pleines, peu de monde dans les rues et pas d’ambiance festive. Les gens relaxant calmement se promènent tranquillement sur la Grande-Allée. Tout est paisible et c’est très bien comme ça.

Dans un manège qui n’a rien de militaire en ce premier vendredi déconfiné du FEQ, le doublé Coeur de Pirate et Klô Pelgag venait offrir un tour de manivelle dans la boîte à musique d’allure chevaleresque de la Haute-Ville de Québec. L’enceinte intérieure est immense et peut facilement accueillir plusieurs milliers de spectateurs en des temps, disons, moins troublés. Un immense écran en fond de scène ainsi que trois projecteurs supplémentaires agrémentent la salle. L’ambiance calme et détendue est  bien servie par les éclairages feutrés qui tapissent l’atmosphère enfumée du Manège militaire.

Princesse Béatrice, fille d’Outremont, dite Cœur de Pirate, vient présenter seule au piano, Perséides, son nouvel opus instrumental inspiré de son univers et de sa croisade à travers la planète Québec. Très loquace, Béatrice s’inquiète de ne pas pouvoir s’entendre dans ses moniteurs en début de prestation, mais après deux chansons, tout entre dans l’ordre et avec un humour inspiré, elle nous dévoile qu’elle est responsable de la pandémie suite à un souhait d’anniversaire ou son voeu était d’avoir de longues vacances. Souhait qui faut le dire fut exaucé au centuple.

Ses airs de carrousel, de boîte à musique et de son propre aveu de téléromans résonnent dans la pièce et n’a d’écho que le silence qui nous entoure. Il faudra attendre la cinquième chanson pour entendre sa voix résonner bien haut lors de Place de la République.

Coeur de Pirate semble insécure vis-à-vis l’interprétation de son voyage intérieur  et n’a aucune idée comment les 500 convives savourent chaque note telle une pluie d’étoiles filantes d’un doux soir de juillet frisquet.

Son beau visage reflétant sur le bois verni de son piano donne l’impression de voir le halo fantomatique d’une fée sur la  surface d’un lac noir du pays des songes. Les yeux fermés souvent levée vers le ciel, la musique vit à travers elle comme venant de quelconques inspirations divines.

Le concert intime tire déjà à sa fin après soixante minutes intenses tout en douceur et se termine avec Comme des Enfants.

Les préposés doivent vider et désinfecter la salle en vue de la prochaine prestation de Klô Pelgag.

 

Klô Pelgag

Klô Pelgag, joyau de la couronne Gaspésienne, de son vrai nom Chloé Pelletier-Gagnon monte sur scène à 21h30 sonnantes. C’est une chance unique de pouvoir entendre sur scène les pièces maîtresses du magnifique album Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

La scène est pleine à craquer: claviers à profusion, batterie augmentée d’une section de percussions, basse, guitares et voix. Huit artistes en piste, dont trois choristes. La foule est fébrile.

Tout comme pour Coeur de Pirate plutôt en soirée, Klô Pelgag cherche les Pokémons sur scène dans l’attente que l’équipe technique puisse résoudre les problèmes de claviers sur scène.

Une musique d’un autre monde, hétéroclite et inspiré qui prend toutes ses couleurs sur scène. Les pièces se succèdent dans un enchaînement qui fait partie d’un tout. Comme une histoire sans fin dans l’univers déjantée d’une artiste à part entière et hors normes.

L’angélique blonde est possédée par son art et est peu loquace, mais lorsqu’elle sort de sa bulle imaginaire, nous avons droit à des moments assez cocasses et loufoques.

S’armant de sa blanche guitare, Pelgag servira le Sexe des Étoiles à la foule attentive en enchaînant ensuite sur une transition floydienne avec Mélamine dans une version résolument plus rock. La scène, beaucoup trop petite pour l’artiste, l’oblige à sauter sur place, monter et descendre de son banc de piano dans des mouvements de poupée désarticulée aux rythmes de ses musiques.

L’atmosphère redescend pour quelques chansons pour finir dans une apothéose magistrale et d’une demande en mariage d’une des choristes avec le sonorisateur du groupe.

Photo de noces à venir.

En finale, Animaux viendra clôturer le spectacle événement. Une prestation de 90 minutes intense et flamboyante.

Voici la liste des pièces suggérées par les artistes en début de soirée.

Cœur de Pirate

1- Sacré Cœur
2- Kamouraska
3- Arvida
4- Isle Aux Coudres
5- Place De La République
6- Frelighsburg
7- Les Éboulements
8- Lost River
9- Saint Irénée
10- Crier tout bas
11- Notre Dame Du Portage
12- Rivière Éternité
13- Pilgrims
14- Comme des enfants

KLÔ PELGAG

1- Maison Jaune
2- À l’ombre des cyprès
3- Umami
4- J’aurai les cheveux long
5- insomnie
6- Fur Elise
7- Soleil / La fonte
8- Le Sexe des étoiles
9- Mélamine
10- Ou vas-tu?
11- Le Dermatologue
12- Incendie
13- Samedi soir à la violence
14- Rémora
15- Animaux
16- Les ferrofluides fleurs

Photos en vrac

Événements à venir

Vos commentaires