Sum 41
Critique Publié le

Sum 41 au festival des Bières du Monde Une belle soirée de punk-rock à Chicoutimi

Le Festival des Bières du Monde se tenait ce week-end à Saguenay. L’occasion pour plusieurs micro-brasseries de mettre en vedette leurs produits, agrémentée de festivités sur scène en soirée. La présence de Sum 41 était attendue depuis belle lurette, leur dernière apparition saguenéenne datant de 17 ans. The Flatliners assurait leur première partie.

Le spectacle était présenté au bord de la rivière Saguenay, au Vieux-Port de Chicoutimi. En arrivant sur place on remarquait la file d’attente interminable. Pour une raison fort simple; la fouille à l’entrée était du grand n’importe quoi. Au Rockfest, la fouille n’était même pas aussi intense. «Videz les poches, enlever votre manteau!»…

The Flatliners

Comme c’est souvent le cas, le rassemblement est moindre pour la première partie, soit quelques 300 personnes. Malgré tout, le chanteur Chris Cresswell s’est donné à 100%.

Le groupe a joué ses meilleures chansons. Un seul titre du nouvel album sorti en 2017 est joué, laissant place aux plus connues: Eulogy, Bleed, Monumental, Ashes Away, Mother Teresa Chokeslams the World et Calming Collection. La foule manifestait peu d’enthousiasme et semblait ne pas connaître cette formation punk-rock, qui est pourtant sur les planches depuis 2003. Un meilleur traitement aurait pu leur être décerné, peut-être dans un environnement plus propice.

 

Sum 41

Fan ou pas, Sum 41 en spectacle est une grande surprise. On a assisté à l’un de mes meilleurs spectacles de 2017, rien de moins.

Photo tirée de la page Facebook du Festival des Bières du Monde. (Crédit photo non-mentionné)

Photo tirée de la page Facebook du Festival des Bières du Monde. (Crédit photo non-mentionné)

 

Deryck Whibley a partagé sa bonne humeur avec le public, les spectateurs ont eu droit à des moments exceptionnels. Dave Brownsound, est l’un des meilleurs guitaristes à voir en spectacle. Il livre une performance exceptionnelle avec son énergie et ses solos à couper le souffle.

Après trois chansons, le chanteur s’adresse à la foule et en profite pour faire monter quelques fans sur le côté sur la scène.

Avec la mort du chanteur de Linkin Park, Chester Bennington, la formation de l’Ontario n’avait d’autre choix que d’offrir un hommage au défunt. Des reprises d’Enter Sandman et We Will Rock You ont aussi été rajoutées à leur set list de vingt chansons.

Photo tirée de la page Facebook du Festival des Bières du Monde. (Crédit photo non-mentionné)

Photo tirée de la page Facebook du Festival des Bières du Monde. (Crédit photo non-mentionné)

Privilège ou baliverne ?

Une zone VIP a été installée tout le long de l’avant scène. Cette section devrait être bannie de tout festival. Les gens qui y sont réunis font toujours rire d’eux par les musiciens. Pourquoi être VIP? Est-ce vraiment un avantage ou un simple billet au prix faramineux? Tous les gens qui connaissant les chansons par cœur et qui font vivre un moment spécial au groupe sont situés dans la section GÉNÉRALE. Faisons en sorte que les formations, venant de partout sur la planète, vivent une expérience hors du commun et se souviennent du Québec comme un endroit d’exception.

Malgré tout, la foule a crée un immense mouvement de masse pour enlever la clôture après une heure de spectacle. Cela démontre une fois de plus que les amateurs sont prêts à tout pour se rapprocher de leurs idoles.

La foule dépassait les 5000 personnes durant la tête d’affiche. Il y avait un couple dans la cinquantaine avec le poing dans les airs en chantant les paroles et juste à côté, un enfant d’une dizaine d’années perché sur les épaules de son père. Évidemment, il y avait aussi plusieurs personnes dans un état second.

Voilà une oeuvre qui a touché plusieurs générations, se remémorant sans doute leur adolescence, des peines d’amour, leur premier joint ou un party dans la maison familiale pendant l’absence des parents.

Photo tirée de la page Facebook du Festival des Bières du Monde. (Crédit photo non-mentionné)

Photo tirée de la page Facebook du Festival des Bières du Monde. (Crédit photo non-mentionné)

Vos commentaires