Festival FME

FME 2013 | Primeurs abitibiennes : Misteur Valaire, Alex Nevsky, Random Recipe et plus

Parsemée de primeurs, la programmation de la 11e édition du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue offrait son lot de plaisirs nouveaux. Le FME est le contexte parfait pour faire tendre l’oreille aux mélomanes et aux nombreux professionnels de l’industrie musicale qui se sont déplacés pour l’occasion.

Photo par M-A

Louise Forrestier présente El Motor. Photo par Marc-André Mongrain.

Après la première soirée qui a suivi l’interminable traversée du Parc de La Vérendrye, on a eu droit vendredi au lancement de l’album Le Monstre d’El Motor, dûment présenté par Louise Forestier elle-même au Café-bar L’Abstracto – et ceux qui pensaient se faufiler à 17 h pile se sont retrouvés refoulés à la porte. Est-il utile de mentionner que cinq ans après le dernier opus, on ne l’attendait plus !

Le groupe a finalement rappelé aux fans et curieux réunis qu’El Motor, c’est du solide sur scène. Les mélodies des nouvelles chansons accrochent au cerveau comme du beurre de pinote au palais. Espérons que Le Monstre trouve preneur chez un label et vite : El Motor pourrait très bien renaître de ses cendres et reprendre là où ils nous avaient laissés il y a maintenant quelques années…

Photo par M-A

Alex Nevsky au Cabaret de la dernière chance. Photo par Marc-André Mongrain.

Juste après, de l’autre côté du lac, à 19 h, le Cabaret de la dernière chance rencontrait l’Himalaya mon amour d’Alex Nevsky.

L’endroit, moins exigu que le précédent, était tout aussi plein à craquer – bel hommage au beau brun qui présentait pour la première fois sur scène les pièces de son deuxième disque, juste suite à De lune à l’aube, lancé également au FME il y a trois ans.

Même si la suite de pièces plutôt douces, des ballades d’une émouvante poésie, en a fait décrocher plus d’un dans la première partie du concert, Nevsky a su ramener la foule plus que suante du Cabaret avec des morceaux plus pop jusqu’à l’apogée de sa prestation, On leur a fait croire.

Sors-tu.ca a d’ailleurs rencontré Alex Nevsky tout juste avant son entrée en scène. Entrevue à lire bientôt sur le site.

 

Klô Pelgag et son lancement de vinyle

Photo par M-A

Klô Pelgag à l’Abstracto. Photo par Marc-André Mongrain.

De retour à L’Abstracto dimanche pour les 5 à 7, l’invité-vedette du FME – chaleur moite – n’a pas tardé à se pointer, même si le café-bar respirait beaucoup plus qu’en d’autres occasions… Bel attroupement, tout de même, pour tâter de l’inénarrable folie de Klô Pelgag, cette gamine qu’on croirait entourée d’amis imaginaires échappés de nombreux univers ultra-pétés.

On y était pour « Le lancement de (s)on album mais pas vraiment… Juste le vinyle… » ; L’Alchimie des monstres version CD, paraîtra le 24 septembre. En attendant, la demoiselle un peu – pas mal – coucou a choisi le FME pour s’éclater avec ses musiciens, et c’est ici d’épées, de cheez whiz, d’aviron qu’on casse sur la tête des gens, de rayons x, de sabres laser, de tours de magie et de dermatologue dont il est question avant qu’on s’échoue au Nicaragua dans un chaleureux rappel.

 

Misteur Valaire et Random Recipe

Sinon, on ne pourrait passer sous silence le spectacle de la rentrée du jeudi soir, alors que Misteur Valaire, s’est pointé après Mauves et Karim Ouellet pour faire danser Rouyn sur ses nouvelles tounes percutantes.

Photo par Leduc.

Misteur Valaire sur la scène extérieure. Photo par Christian Leduc.

Amalgamant des pièces de Golden Bombay et de Bellevue, le petit nouveau (qui sera lancé devant médias le 9 septembre au Club Soda, suivi d’une première de concert le 13 au Métropolis), le show est passé à une vitesse vertigineuse, submergeant les très nombreux festivaliers d’une énergie carrément électrique.

Ces cinq gars-là nous ont habitués à des performances plus que solides et continuent de maintenir le cap sans jamais s’essouffler ; cet électro-jazz-pop-rock-whatever-là a du beat au ventre comme personne. Pis on en prendrait dans nos céréales le matin.

Photo par Leduc.

Random Recipe. Photo par Christian Leduc.

Et on échangerait volontiers notre café pour les filles de Random Recipe au réveil et leur forte dose de hip-pop hybride, dont la dernière mouture, Kill the Hook, est prévue pour le 8 octobre et dont le premier extrait (déjà en vidéo, en plus) Big Girl, a tout du hit instantané.

Frannie (qui présentait aussi son autre projet, Dear Criminals, tout au long du festival) et Fab, plus assumées que jamais, c’est un réveil qui te garroche en bas du lit, qui t’allume une crowd davantage chaque seconde et qui t’étouffe le bâillement entre deux rhymes si jamais le party t’a pas encore pogné. Ces filles-là, en pleine possession de leurs moyens, sont su’à coche pas à peu près. Et elles ont explosé le Diable Rond. On aurait été conquis à moins.

Et tout ça, ça fait partie du trip FME. Des vitrines pour les artistes. Pour leur nouveau stock. Pour les nouveaux bands. Des écrins pour le public. Un voyage pour les mélomanes. Des découvertes privilégiées pour les gens du coin. Du fun noir. De la musique partout. Partout. On revient en ville, pis on en veut encore.

 

Rappel des lancements version Montréal :

Le Monstre d’El Motor : mercredi 4 septembre 2013 à 20 h au Lion d’Or

Himalaya mon amour d’Alex Nevsky : jeudi 5 septembre 2013 à 20 h au National

L’Alchimie des monstres  de Klô Pelgag : mercredi 25 septembre 2013 à 17 h à la Chapelle historique du Bon-Pasteur

Vos commentaires