crédit photo: Marc-André Mongrain
Salomé Leclerc

Entrevue avec Salomé Leclerc | Mille ouvrages, un cœur, et un jour à la fois

Après un été chargé en concerts et festivals, l’autrice-compositrice-interprète et multi-instrumentaliste Salomé Leclerc entamait sa tournée au Québec à la fin octobre, quelques jours avant son passage au La Tulipe dans le cadre de Coup de coeur francophone ce jeudi soir. Sors-tu? s’est entretenu avec la chanteuse et musicienne, qui est bien fébrile à l’idée de ses spectacles à venir.

Au coeur de sa tournée, l’artiste réalisera donc sa rentrée montréalaise au festival Coup de cœur francophone jeudi, en plus de performer au Premier Gala de l’ADISQ mercredi soir. « C’est beaucoup, je l’admets », déclare-t-elle en riant. Bien que la chanteuse adore performer ses chansons sur scène, un tel horaire apporte nécessairement une dose de nervosité. « Mon truc, c’est que je vis dans le moment présent, explique-t-elle. J’y vais un jour à la fois, je me fais des pep talk, et ça finit toujours bien! »

Une amoureuse du spectacle

« Ça fait un mois que je n’ai pas performé, et je m’ennuie déjà [de mon équipe] », admet Salomé Leclerc. Cette dernière travaille surtout avec son partenaire de scène José Major à la batterie.

La chanteuse de « rock élégant » et de folk alternatif a tout aussi hâte d’aller à la rencontre de son public. Elle misera beaucoup sur la proximité pour son spectacle, en consacrant plusieurs moments dans sa set list à discuter avec ses fans. Cela explique la durée du concert, qui demeure la plus longue jusqu’à maintenant dans sa carrière : il durera près de 1 heure et 30 minutes.  Elle jouera l’intégralité de son récent disque, ainsi que de quelques classiques de ses anciens albums. « Rencontrer le public est vraiment ce que j’aime le plus de performer », ajoute-t-elle.

* Salomé Leclerc aux Francos de Montréal 2022. Photo par Marie-Claire Denis.

Quand on la voit sur scène, on sent immédiatement que la chanteuse est dans son élément, comme si elle était née pour faire ce métier. Cette aisance a toutefois été construite au fil des années. « C’est sûr que l’expérience des spectacles te monte une certaine confiance », explique-t-elle.

« J’ai aussi une équipe extraordinaire », ajoute Salomé Leclerc. Le fait qu’elle soit accompagnée, autant pour la préparation que pour la performance du concert, reste toujours rassurant. « C’est important que [José et moi], on garde une bonne énergie sur scène. » Ayant une excellente relation amicale et professionnelle avec le musicien, elle n’est pas trop inquiète de l’ambiance qu’il et elle offriront sur scène.

Finalement, l’engouement du public quant à ses spectacles lui donne toujours un regain de confiance. « Quand le public demande un rappel à la fin, c’est sûr que ça me fait plaisir », raconte-t-elle en souriant.

Une artiste terre-à-terre

C’est d’ailleurs grâce à ce public que cette dernière fut sélectionnée pour quatre nominations à l’ADISQ, soit pour l’album adulte contemporain, l’autrice-compositrice de l’année, pour la réalisation et pour la prise de son et mixage sonore. Bien que ce ne sont pas ses premières nominations, elle reste très humble quant à cette nouvelle. « Je ne les tiendrai jamais pour acquis. J’apprécie énormément », exprime-t-elle. Gagner un prix parmi ces catégories l’importe peu : savoir que ses œuvres sont aussi affectionnées par le public est un assez beau cadeau pour elle.

Un horaire qui s’annonce chargé

Salomé Leclerc sera surtout en spectacle pour l’année 2023. « J’aimerais aussi faire une tournée en Europe l’an prochain : Belgique, France, Suisse… c’est dans les plans », annonce-t-elle. Elle est toujours chaleureusement accueillie dans les salles de spectacles européennes. Ses concerts restent importants pour elle puisqu’elle a l’impression que ça donne une utilité à ses chansons. « Ça ne sert à rien d’en produire si elles sont pour rester dans mon tiroir », explique l’artiste. Ses performances figurent donc une manière pour elle de faire découvrir son art à tout le monde.

Pour l’instant, Salomé Leclerc ne compte pas faire de la création. « Je ne me mets pas de pression pour l’écriture », avoue-t-elle. Son dernier album étant sorti il y a un an, elle souhaite prendre son temps. Se concentrer sur ses prestations reste sa priorité.

Pour connaître ses prochaines dates de spectacle, c’est juste ici!

Événements à venir

Vos commentaires