Suuns

Critique album | Suuns – Images du futur

Suuns - Images du futur Suuns Images du futur

Quelques années après le sous-estimé Zeroes Qc, la formation montréalaise Suuns rapplique avec un deuxième album intitulé Images du futur. Avec ses influences diverses, son soucis de l’esthétique sonore et son brillant amalgame d’art rock et de musique électronique à l’européenne, ce nouveau disque pourrait bien établir Suuns comme l’incarnation 2013 du Montreal Sound.

Très futé celui qui prétendra être en mesure de discerner les éléments organiques des sonorités électroniques à la première écoute dImages du futur.  À l’instar du premier album (mais un pas plus loin), la recette proposée par Suuns crée un tout plus pertinent que l’ensemble de ses éléments.

On distingue des bourdonnements et des rythmes qui créent un groove mystérieux, presque charnel. Cette voix murmurée, parfois trafiquée, qui survole des lignes mélodiques qui flirtent presque toujours avec la dissonance (surtout dans le jeu de guitare).

Les compositions sont simples, minimalistes. Elles tiennent presque toujours sur un seul accord, parfois sur riff. C’est au niveau des ambiances sonores que la musique de Suuns devient plus élaborée.  Le travail de Jace Lacek (des Besnard Lakes) dans son fameux studio Breakglass y est pour beaucoup. La prise de son est parfaitement adaptée à l’approche du groupe. Le mixage aussi.

Les ambiances créées sont parfois glauques, mystérieuses, voire même angoissantes, mais toujours menées par une pulsation rythmique envoûtante. Des airs de Massive Attack, des impressions de Primal Scream, des ressemblances avec Fujiya & Miyagi. Des influences de Can, aussi : groupe de rock expérimental allemand très influent, que le groupe cite d’ailleurs comme une source d’inspiration.

La musique de Suuns n’est peut-être pas pour tout le monde et peut même paraître un peu farouche à la première impression. Mais les écoutes subséquentes révèlent Images du futur comme un intrigant cauchemar que l’on souhaite étrangement revivre à répétitions…

► En concert avec We Are Wolves au cours du mois de mars, à Laval, Gatineau, Saint-Hyacinthe et Joliette. Lancement à Montréal le 4 avril, à la Sala Rossa, ainsi que le 5 avril au Cercle, à Québec.

► Gagnez l’album en format vinyle ou CD en participant au concours par ici.

 

Vos commentaires