Festival Zoofest

Zoofest 2013 | Retour sur Lambert / Papineau, Dave Merheje, Gab Roy et Le Show de Bébelles

 

Le show de bébelles
-Humour-
(La Balustrade)

Photo par Pascal Leduc.
Photo par Pascal Leduc.

En spectacle le 27 juillet à 22h15.

Les humoristes Charles Beauchesne et Jérémie Larouche s’associent le temps de construire un concept assez fabuleux. L’idée est de créer des scénarios à partir de jouets et objets de toutes sortes. Un beau melting-pot.

Ils réussissent à nous transporter dans notre jeunesse pendant une heure assez agréable et rythmée. Beaucoup de travail, d’imagination et de rires également.

On y retrouve de tout ce qui s’apparente à une histoire d’amour, d’espionnage, de traîtrise, etc.

Sûrement un candidat pour un prix d’excellence pour l’originalité pour cette édition du Zoofest (ou JPR) sans aucun doute. On adore à condition d’avoir un coeur d’enfant.

Cote : 4 sur 5


 

Françis Papineau et Didier Lambert
-Humour-
(Espace des Arts)

Deux humoristes de la riche relève en humour réussissent aisément à nous faire rire pendant 30 minutes chacun.

C’est très exploratoire chacun de leur côté. On balance des blagues ici et là. Françis a semblé avoir eu un certain avantage, car sa moitié était équilibrée tandis que Didier en a arraché un peu plus vers la fin avec des numéros étirés. Il y avait moins d’effervescence de la part de la foule.

On retient les numéros suivants : le célibat de Papineau et le modèle de paternité selon Lambert.

Pas vilain du tout mais laissons-les prendre le temps d’acquérir un peu plus d’expérience.

Cote : 3,5 sur 5


 

Dave Merheje’s Family Affairs
-Humour-
(Café Cléopâtre)

L’humoriste canadien d’origine libanaise nous convainc que le talent émerge à l’extérieur de la province.

On rit à chaudes larmes lorsqu’il nous raconte ses beuveries durant son adolescence, le manque d’estime des Canadiens comparativement aux Américains et une ballade en voiture à brûler des feux rouges dans le ghetto de Detroit. Très drôle.

Également, il nous raconte un spectacle à ses débuts en 2007 dans un club de danseuses à Vancouver où il avait la lourde tâche de faire du stand-up entouré de nanas peu vêtues.

Sans oublier, il pimente le tout avec ses anecdotes d’une mère ultra-protectrice et un père qui se fout de tout !

Une humoriste provenant de Winnipeg au nom de Aisha Alfa ouvre le spectacle avec une prestation plus qu’acceptable.

On les reverra probablement. Spectacle en anglais.

Cote : 4 sur 5


 

Gab Roy : Erreur 404
-Humour-
(Café Cléopâtre)

Il n’a plus besoin de présentation : populaire sur le web avec son humour très trash, Gab Roy prône un style direct et sans tabou. Il aime déranger, provoquer et il est très transparent. Il dit les choses telles qu’elles le sont. On rit lorsqu’il raconte son animation d’une première d’un film XXX ainsi qu’une conversation entre gars.

On apprécie moins l’intervention d’une tante (!) qui vient nous raconter une histoire perverse à n’en plus finir ! Inutile.

Gab Roy mérite une certaine attention, car il se débrouille sur une scène avec des propos incendiaires mais cohérents ! De l’humour cru, de bar. Coeurs sensibles s’abstenir.

Cote : 3,5 sur 5

 

Événements à venir

Vos commentaires