ZAZ
Critique Publié le

Montréal en lumière 2016 | Zaz à la Place des Arts : Un petit goût de Paris

Actuellement en tournée québécoise, Zaz va à la rencontre de ses fans en leur interprétant les titres de son album de reprises Paris.  C’est dans une salle Wilfrid-Pelletier archi-complète que la jeune française nous transporte dans son Paris qu’elle vit intensément pendant un peu plus de 2 heures.


Vêtue d’une chemise blanche et d’un veston noir genre garçonne de cinéma, cette véritable bête de scène est accompagnée de plusieurs excellents musiciens dont le trompettiste Egea. 

L’électro swing est à l’honneur dans la majorité des pièces jouées et empruntées à Piaf ou Chevalier.  En écoutant l’album Paris, on aurait envie de valser sans plus attendre sous les projecteurs lumineux… Mais à 21h, Zaz a opté pour du funk des années 80 et de la disco pop perdant de l’efficacité.  Sa voix éraillée se perd et manque totalement de puissance.  Dommage!

Toujours heureuse et souriante, elle interpelle ses fans avec plusieurs blagues bien visées et une sincérité dans ses propos.  Elle va même puiser dans ses anciens albums pour capter le nouveau public dans ses filets en interprétant On ira, La fée ou Éblouie par la nuit.

Malgré un pari risqué, la star de renommée internationale avait tous les ingrédients à sa disposition: 6 musiciens talentueux ainsi qu’une soirée nostalgique et fort généreuse.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires