Le Cabaret Festif de la relève
Nouvelle Publié le

Le Cabaret Festif! de la relève 2020 se met en branle ce week-end!

C’est ce samedi que le Cabaret Festif! de la relève lancera sa 10e édition. Le concours musical, associé au plus gros festival de Baie-Saint-Paul, sera l’occasion de voir à l’œuvre douze projets prometteurs de la relève. Au fil des ans, des artistes comme Philippe Brach et Lydia Képinski ont cassé leur premier matériel sur les planches du Cabaret. C’était aussi le cas d’Émile Bilodeau, grand gagnant de la 5e édition, qui reviendra à Baie-Saint-Paul en tant que porte-parole.

Sur les douze participants, quatre prendront place au Cabaret de la Maison Otis ce samedi 25 janvier. D’abord, Ariane Roy viendra présenter son savant mélange de musique pop, R&B et soul. La chanteuse de Québec a fait paraître un premier ver d’oreille aux accents folks, nommé Adèle, cet été. Guillaume Bordel, lui, préfère une dose raisonnable de distorsion. Finaliste au Festival international de la chanson de Granby, l’auteur-compositeur-interprète injecte une musique colorée sur des textes aux réalités un peu grises.

Fort d’un premier mini-album solo paru en novembre, Dany Nicolas est loin d’être un petit nouveau sur la scène musicale. C’est qu’avant de partir seul avec sa guitare, il a fait partie de plusieurs groupes au cours des vingt dernières années, dont Sagapool et Kleztory. Après avoir touché à plusieurs styles durant sa carrière, Dany Nicolas présente un folk épuré, la voix cassée. Bref, tout l’inverse de l’ensoleillé Blanc Manger, dernier projet à prendre la scène ce samedi. Profondément ancré dans les années 80, le projet éclaté mélange des grosses basses bien grasses et bien funk avec des références aux plus grands artistes québécois. Bref, le type de collage musical qu’on entend dans un rêve éveillé après avoir joué à Grand Theft Auto: Vice City pendant toute la semaine.

Le 15 février, ce sera le tour à quatre autres artistes de tenter leur chance pour séduire le jury et le public du cabaret. Après avoir joué dans à peu près 40% des groupes de la scène alternative montréalaise, Étienne Dupré est seul maître à bord du projet Duu. Ici, on retrouve un rock alternatif aux tendances expérimentales où les textes sont mis de l’avant. De son côté, Mélodie Spear mélange chanson et indie rock musclé. La chanteuse de Québec a d’ailleurs remporté les grands honneurs au concours Ma première Place des Arts dans la catégorie d’auteur-compositeur-interprète.

Dans un style plus country, Ben Claveau roule sa bosse depuis déjà quelques années. Ses chansons sont l’occasion pour le public de prendre la route avec des anecdotes absurdes et de nombreux personnages marquants. Les chansons de son premier album, simplement nommé Ben Claveau, avaient beaucoup roulé à sa sortie à CHYZ, radio universitaire de l’Université Laval. Enfin, le duo électropop Titelaine viendra présenter les pièces de leur répertoire plutôt unique dans le paysage francophone québécois. Originaire de Montréal, le groupe s’était fait connaître de plusieurs lors de leur passage aux Francouvertes l’année dernière.

La première ronde se terminera le 7 mars. Pour l’occasion, Philippe Gagné, alias le.Panda, viendra présenter sa recette de reggae pop aux accents R&B et hip-hop. L’artiste de Québec espère mettre la main sur une autre première place après avoir remporté les grands honneurs au Festival international de la chanson de Granby l’été dernier. Plus sombre, mais avec une utilisation toute aussi libérale de la ponctuation, Foisy. en est un autre qui tente sa chance après son passage aux 23e Francouvertes. Lassé par la ville, Foisy. semble faire du folk rock pour s’exiler en campagne, loin du traffic et près du poêle à bois. Un autre qui s’est fait remarquer aux dernières Francouvertes.

 

Anne-Sophie Doré-Coulombe sera aussi de la partie, sous le nom Belle Grand Fille. La pianiste et chanteuse présente une musique intime et personnelle, comme on a pu l’entendre sur son mini-album Maille par maille. Un an avant Mélodie Spear, c’était elle qui remportait la catégorie d’Auteur-compositeur-interprète à Ma première Place des Arts. Derniers mais non moindres, les membres de Royal Pickles viendront injecter une bonne dose de swing dans le concours. Avec un amour de musique néo-orléanaise bien présent, le groupe a obtenu un bon succès avec un premier album, Jouer dans l’trafic, paru il y a bientôt deux ans.

Enfin, la grande finale aura lieu le 28 mars. C’est à ce moment que seront remis de nombreux prix aux quatre finalistes; Émile Bilodeau y présentera aussi un court spectacle. Les billets du Cabaret Festif! de la relève sont disponibles ici.

Événements à venir

Vos commentaires