Heavy Montréal
Nouvelle Publié le

Heavy Montréal 2015 | Les 3 itinéraires de notre équipe

Heavy Montréal approche à grands pas, et Sors-tu.ca y sera pour vous rapporter les meilleurs moments de chaque jour.  Nos collaborateurs Marie-Kim Dupuis-Brault, Olivier Boisvert-Magnen et Joshua Lessard vous propose chacun leur itinéraire pour les 3 jours du festival.


 

Vendredi 7 juillet

(par Olivier Boisvert-Magnen)

13h30 : Gorguts
Histoire de commencer Heavy Montréal comme il se doit, on débute avec du gros death metal bien bruyant. Originaire de Sherbrooke, la troupe québécoise a beau rouler sa bosse depuis plus de 25 ans, elle est toujours capable de livrer la marchandise comme il faut. Ça va brasser.

14h15 : Anonymus

On poursuit la journée avec d’autres vétérans incontournables de l’histoire du metal québécois. Très efficace sur scène, le groupe montréalais a tout de même bien rebondi après sa collaboration avec Mononc’ Serge qui l’aura fait découvrir à un plus large public. Fort de cette expérience, le groupe continue de bucher comme il peut à travers le Québec.

18h00 : Lagwagon

Après une pause de quelques heures où on compte se promener sans programme précis à la recherche de découvertes et de shooter de whisky, on doit aller sauter sur les rythmes accrocheurs de la formation punk rock californienne. Toujours pertinent même après trois décennies de musique, Lagwagon a fait paraître l’an dernier Hang, un premier album en neuf ans qui tient la route.

20h00 : Alexisonfire

Absent des scènes montréalaises depuis son passage en 2012, la formation canadienne profite toujours d’un engouement de taille lorsqu’elle se décide à remettre ça. Avec son screamo décapant aux instants mélancoliques bien ficelés, Alexisonfire sait comment faire bouger son public avec ardeur.

21h15 : Korn

Même s’il s’est récemment perdu à travers une incursion dubstep maladroite, Korn a encore le mérite de donner des shows rocambolesques qui déménagent. Pour l’occasion, le groupe emblématique du nu-metal interprétera en entier son premier album homonyme paru en 1994. Blind, Clown, Shoots and Ladders et, peut-être même, la troublante Daddy… Ce sera assurément mémorable.

Les parcours de samedi et dimanche en pages 2 et 3 ci-bas :

Événements à venir

Vos commentaires