Steve Hill

FGMAT 2016 | Steve Hill, le bluesman orchestre

Deuxième Steve à se présenter sur la scène du Festival des guitares du monde de l’Abitibi-Témiscamingue (FGMAT) en ce 29 mai, Steve Hill est impressionnant. Même s’il s’agit bien d’une tournée solo, Steve Hill est loin d’être seul sur la scène. Entouré d’une série de pédales, de batteries, cymbales, harmonica, il joue de tout mais avant de la guitare comme pas un.

Alors que la mode est au préarrangement, enregistrement et autres moyens électroniques, le réputé guitariste lui donne plus dans l’homme instrument. Si on se ferme les yeux, difficile à croire qu’il n’y a qu’un seul musicien sur la scène.IMG_0192

Évidemment, la guitare demeure reine et maître sur la scène et les énergiques coups de cymbales à l’aide du manche de guitare modifié pour l’occasion ne remplaceront jamais la chaleur d’un vrai d’une drummer, mais ça reste très efficace et spectaculaire à voir.

Devant une salle bien remplie au public plutôt subjugué par sa dextérité, Steve Hill a enchaîné les solos torrides, les descentes blues bien sexy accompagnées de sa voix unique reprenant les titres de ses albums Solo Recordings – Volume  1-2-3. Du bon blues comme on l’aime!

Le Festival se poursuit ce lundi 30 mai, avec Brooke Miller à 18h et Tekameli  à 20h.

Vos commentaires