Half Moon Run

Festivoix 2014 | Une soirée avec Half Moon Run, Groenland, Mac Demarco et The Franklin Electric

Menu alléchant en ce vendredi 4 juillet 2014 du côté du Festivoix de Trois-Rivières. Si bien que Sors-tu.ca a entrepris un petit détour du côté de la Mauricie pour aller voir Half Moon Run, Groenland, Mac Demarco et The Franklin Electric à l’oeuvre, au Parc portuaire sur le bord du Fleuve St-Laurent.

La température était clémente, les festivaliers nombreux et d’âges variés et le site fort enchanteur. Tout était en place pour une soirée mémorable à Trois-Rivières. Il y avait même des « Oreilles d’éléphants / Patates en fleurs ». On se demande encore ce que c’est, mais c’est fort intrigant.

festivoix-2014-05

 

The Franklin Electric

Les quatre groupes qui se succédaient sur la scène principale ont aussi été à la hauteur, à commencer par The Franklin Electric qui montre déjà l’étoffe d’un grand groupe. Son indie-rock aux arrangements parfois orchestraux vise dans le mille, et les membres ont l’air de s’amuser ferme sur scène.

the-franklin-electric-festivoix-2014-07

Le chanteur de The Franklin Electric. Photo par Marc-André Mongrain.

 

Mac Demarco

La soirée se poursuivait avec Mac Demarco et ses potes, ainsi que leur je-m’en-foutisme un peu troublant. C’est toujours un drôle de contraste lorsqu’un groupe comme celui-là se retrouve dans un contexte un peu « familial » comme celui d’un festival comme le Festivoix. Sans être effrontés, les musiciens ne font vraiment pas dans la complaisance, ni le politically correct. Chacun leur tour, les commanditaires de l’événements ont été tournés en ridicule. Genre « Merci à Hydro-Québec, qui présente ce spectacle et qui me charge beaucoup trop cher pour mon électricité », ou encore « Merci à Loto-Québec, qui présente ce spectacle et qui ne m’a jamais fait gagner à la loto ».

Entre deux chansons, Mac Demarco n’a pas fait grand cas d’une corde de guitare brisée ; il s’est simplement assis en indien au beau milieu de la scène pour remédier à la situation, pendant que son bassiste a attrapé la balle au bond en se lançant dans une version semi-improvisée et passablement rigolote de Yellow de Coldplay.

mac-demarco-festivoix-2014-03

 

"Look at the staaaars, look how they shiiiine fo-oooor  youuuu"

« Look at the staaaars, look how they shiiiine fo-oooor youuuu »

Les festivaliers trifluviens ne semblaient pas vraiment préparés pour ce genre de spectacle cabotin, typiquement Demarco. En revanche, le joli sourire à demi édenté de Mac et les mélodieuses chansons auront plu à une certaine tranche du public. Ça et sa finale inattendue, alors que Mac a décidé de sauter dans la foule pour une petite séance de crowd-surfing.

mac-demarco-festivoix-2014-08

 

 

Groenland

Les choses sont revenues à la normal vers 21h, avec les deux groupes les plus populaires du lot.

Groenland a saisi l’occasion pour se faire des nouveaux fans et cimenter sa relation avec ceux qui les connaissent déjà. Comment rester de marbre face à autant d’énergie, de joie de vivre et de professionnalisme.

La bande a fait honneur à son premier album, et démontre tout le métier qu’ils ont acquis au fil des nombreux spectacles donnés au cours des derniers mois. Très convaincant.

Photo par Marc-André Mongrain.

La chanteuse de Groenland. Photo par Marc-André Mongrain.

Half Moon Run

Et le clou de la soirée : Half Moon Run. Parlant de métier qui rentre…

Ils sont solides, les gars de Half Moon Run. Leur show est déjà rodé comme s’ils avaient trois ou quatre albums à leur actif, et ils n’en ont pourtant qu’un.

Ils en ont d’ailleurs joué la grande majorité, ainsi que quelques nouveaux titres, présentés à la foule qui absorbait tout attentivement.

Les quatre gars avaient l’air en grande forme, et comme toujours, semblent prendre un grand plaisir à jouer devant de grandes foules. Une énergie contagieuse, doublé d’un doigté au chant et dans le jeu de guitare.

Photo par Marc-André Mongrain.

Photo par Marc-André Mongrain.

En somme, une soirée fort agréable à Trois-Rivières, sur le site du Festivoix. L’événement se poursuit jusqu’au 13 juillet prochain, avec notamment une soirée disco samedi soir (Gloria Gaynour et Qualité Motel en têtes d’affiche!), ainsi qu’une soirée hip-hop avec Radio Radio, Alaclair Ensemble, Boogat, Loud Lary Ajust et Koriass, le jeudi 10 juillet.

Site officiel du festival : http://www.festivoix.com/

Photos en vrac
par Marc-André Mongrain

Vos commentaires