She & Him

Festival de Jazz de Montréal – Jour 6 | She & Him à la Place des Arts

She & Him s’est arrêté à la Salle Wilfrid-Pelletier mercredi soir pour offrir sa pop indie rétro, un premier arrêt pour le duo dans la métropole.

« C’est notre première fois au Festival de Jazz. Et pourtant, on ne peut pas considérer que l’on fasse vraiment du jazz, bien que l’on en ait dans nos racines », a lancé la chanteuse Zooey Deschanel, aussi connue pour son jeu d’actrice à la télé américaine.

She & Him refuse la présence de photographes à ses concerts. Alors à défaut de vous montrer de quoi le concert avait l’air, voici une adorable chèvre.

She & Him refuse la présence de photographes à ses concerts. Alors à défaut de vous montrer de quoi le concert avait l’air, voici une adorable chèvre.

Visiblement, il était temps qu’ils viennent faire leur tour à en juger par les applaudissements soutenus des spectateurs tout du long du concert. Et ils en ont eu pour leur argent.

En 1 h 30 de spectacle, un peu plus d’une vingtaine de chansons ont été interprétées, dont huit provenant du Volume 3, offert au printemps. I’ve Got Your Number Son, Together, Baby et Never Wanted Your Love se sont enchaînée à la suite de I Was Made For You en ouverture, pour donner rapidement le ton à cette soirée.

Une Zooey Deschanel tout en voix a conservé une constance étonnante et une puissance surprenante et envoûtante dans la Salle Wilfrid-Pelletier. Elle s’est même promenée du piano au clavier au ukulele, montrant l’étendue de son talent.

Son complice, M. Ward, s’est aussi promené entre le piano et la guitare, en plus d’y ajouter quelques touches au chant à l’occasion.

Côté mise en scène, les jeux de lumière étaient plutôt neutres et simplistes, voire inexistants par moment. Deschanel quant à elle restait pour la plupart du temps simplement derrière son pied de micro, sans trop bouger dans sa petite robe d’été bleue, sauf à quelques occasions, sur les morceaux plus rythmés. Elle lâchait alors un peu plus le fou qu’on peut lui reconnaître dans les vidéoclips comme celui pour I Could’ve Been Your Girl.

Une «  folie » qui aurait pu être plus exploitée et plus contagieuse. Mais avec la façon dont sa voix à su captiver l’auditoire, elle n’avait pas besoin de bien plus pour le séduire.

Pour nous plonger dans l’ambiance jazz du festival, plus que son répertoire ne puisse l’offrir, She & Him s’est payé une reprise de Frank Sinatra en interprétant Stars Fell on Alabama. Tant qu’à être à Montréal, Sunday Girl n’a pas manqué de retenir l’attention lors du rappel avec son passage en français fort apprécié par la foule (bien qu’on ne réussisse qu’à en saisir quelques mots ici et là).

Un passage qui aura su plaire à leurs fans qui les attendaient patiemment depuis si longtemps.

Vos commentaires