Mykki Blanco

Critique | Mykki Blanco au Centre Phi

Le rappeur et poète Michael Quattlebaum, mieux connu sous le nom de Mykki Blanco était de passage hier soir à Montréal au Centre Phi, tout juste après son dernier concert en ouverture pour Death Grips en novembre dernier. Une soirée haute en énergie, il nous présentait ainsi quelques chansons de son dernier EP paru en juin, Betty Rubble : The Initiation EP.

Un dance party

La salle à peine remplie vers 23h, on a eu droit à des sets de deux DJs montréalais Victor Bongiovanni et DJ Tamika. 30 minutes après, on n’avait plus de place où bouger, un festin d’hétéros, homos, trans, se faisant aller le derrière sur du SBTRKT, Big Sean, Kendrick, Jay-Z et Pharoahe Monch.

Le ton de la soirée est mis : perruques, costumes, jupes courtes, tout est permis à un concert de Mykki Blanco, un cocktail peu habituel pour les puristes du hip-hop.

Photo par Isabelle Bergeron

Mykki Blanco par Isabelle Bergeron

Mykki Blanco se laisse désirer

C’est seulement vers 1h00 du matin que Myyki Blanco fait son entrée. Vêtue d’une longue jupe blanche avec un bikini et une perruque blonde, « la » rappeuse s’exclame : « What’s up Montreal!! » en précisant que Montréal est la ville où elle s’y est rendue le plus souvent mis à part New York.

Le public ne se peut plus, tout le monde est écrasé dans le dance floor, et la première rangée tend les bras vers l’avant pour pouvoir toucher Mykki Blanco. Une sorte d’aura de dieu étrange se fait ressentir.

La hype avait raison

Bien heureusement, dès les premières chansons, on comprend la hype tant évoquée par les blogs depuis 2012. Prenant bien possession de la scène on entendra donc HazeBoogle, Riot ou encore Kingpinning. Durant Fuckin the DJ, Mykki saute dans la foule et y reste pour une bonne partie de la chanson.

Ayant tout un charisme, Mykki montera sur la table de DJ, se versera une bouteille d’eau en entier sur le visage et se déhanchera comme si elle marchait sur un runway avec des talons hauts d’un côté à l’autre de la scène.

Photo par Isabelle Bergeron

Mykki Blanco par Isabelle Bergeron

Confiant mais humble

C’est pour Wavvy, le moment tant attendu par le public que Mykki invite la moitié de la salle à monter sur scène pour danser avec elle.

Débitant ses paroles avec force, Mykki Blanco est bien le personnage qu’on s’attend à voir sur scène. Une confiance en soi et une conviction qui est contagieuse nous transporte dans le monde de Mykki, mais son humilité fait tout autant son charme.

Après le concert, la rappeuse restera sur scène pour rencontrer ses fans et prendre des photos.

Ce n’est certainement pas un show hip-hop comme on peut être habitué d’en voir, mais c’était définitivement un courant d’air frais qui nous sort de la monotonie des soirées rap qui se prennent trop au sérieux.

Photos en vrac (par Isabelle Bergeron)

mikky-blanco-montreal-2013-15 mikky-blanco-montreal-2013-14 mikky-blanco-montreal-2013-12 mikky-blanco-montreal-2013-10 mikky-blanco-montreal-2013-09
mikky-blanco-montreal-2013-08 mikky-blanco-montreal-2013-07 mikky-blanco-montreal-2013-06 DJ  Tamika 1ère partie DJ  Tamika 1ère partie
DJ  Tamika 1ère partie DJ  Tamika 1ère partie DJ  Tamika 1ère partie    

 

 

Vos commentaires