Vincent Vallières

Critique concert: Vincent Vallières au La Tulipe (Montréal)

Vendredi 4 février 2011 – La Tulipe (Montréal)

 
 

Photo par Josée Schryer

Une belle dernière soirée à Montréal pour la tournée Le monde tourne fort de Vincent Vallières

Une soirée en compagnie de Vincent Vallières, c’est un succès assuré. Un gars simple, authentique et sans prétention, de belles chansons, une ambiance conviviale… comment peut-on ne pas apprécier la chose!

C’est exactement ce qui s’est produit hier soir au La Tulipe, alors que Vallières présentait, pour un deuxième soir d’affiler et pour une dernière fois à Montréal, le spectacle de sa tournée Le monde tourne fort.

Après une première partie de l’auteur-compositeur-interprète Jipé Dalpé, Vincent a entamé son spectacle avec la chanson Le monde tourne fort, issue de son dernier album du même nom. Il a ensuite enchaîné avec En attendant le soleil, toujours accompagné de son bassiste, son batteur et son guitariste. Comme à son habitude, le Sherbrookois y est allé de quelques anecdotes, tant sur lui que sur ses musiciens, toujours avec une conclusion qui nous amène à  l’une de ses chansons.

Le public du La Tulipe a eu droit à un mélange des albums Le monde tourne fort et Le repère tranquille. Bien sûr, quelques autres classiques étaient inévitables (Tom, Ok on part), au grand bonheur des fans de longue date de Vincent Vallières, qui auraient certainement eu plusieurs autres demandes spéciales… mais bon, le spectacle ne pouvait durer toute la nuit!

Photo par Josée Schryer

Jipé Dalpé, qui c’était occupé de réchauffer la foule en début de soirée, est revenu sur scène afin d’accompagner Vincent à la trompette dans la pièce L’espace qui reste, puis pour la chanson écrite pour le bassiste du groupe, La toune à Gasse.

Le La Tutipe était à guichet fermé hier soir et les amoureux de la musique de Vallières n’ont pas pris de temps à se manifester afin de réclamer un rappel lorsque le chanteur et ses musiciens ont eu quitté la scène une première fois.

Ils sont revenus interpréter Ok on part (Chacun dans son espace), On va s’aimer encore (Le monde tourne fort) où, encore une fois, Jipé est venu rejoindre Vincent sur scène pour l’accompagner à la trompette, puis finalement la chanson Un quart de piasse (Le repère tranquille), qui est venue clôturer le rappel. Mais la foule en voulait encore et, fidèle à ses habitudes, Vincent Vallières s’est représenté devant son public, seul cette fois, guitare à la main et, sans micro, a interprété Le repère tranquille pour conclure son spectacle.

Après sa tournée, qui se terminera à Trois-Rivières le 15 avril prochain, Vincent devrait entamer une autre petite tournée à travers le Québec, en solo cette fois, dans un concept plus intime. On aime!


Photos par Josée Schryer (www.joseeschryer.com):

Vos commentaires