Morcheeba

Critique concert: Morcheeba à Montréal

Samedi 19 février 2011 – Métropolis (Montréal)

Deux de nos collaborateurs ont assisté au spectacle de Morcheeba au Métropolis, samedi dernier. Voici leurs points de vue:


par Éric Robillard:

Hier soir, le groupe trip-hop du Royaume-Uni Morcheeba était de passage au Métropolis dans le cadre du festival Montréal en lumière. C’était également le retour de la chanteuse à la voix douce, agréable et veloutée, Skye Edwards,  pour la tournée du plus récent opus Blood Like Lemonade. Un spectacle exquis, chaleureux et sans effet secondaire…

Dès les premières notes de The Sea, la chanteuse aux allures de diva fait son apparition sur la scène avec une magnifique robe rouge qu’elle avouera avoir confectionné elle-même, un peu plus tard. On mise sur 4 classiques en entrée de jeu – The Sea, Friction, Otherwise et Never an Easy Way – ce qui semble plaire à la foule.

On est un samedi soir et le guitariste ne manque pas de nous le rappeller avec sa bière et la bouteille de fort à ses côtés!

Une première chanson récente fait son apparition en Even Though, qui ne fait pas l’unanimité auprès des fans des 3 premiers albums, mais ça demeure une valeur sûre pour les années à venir.


De grands élans vocaux

Le véritable coup d’envoi, Crimson, nous renversera grâce à la voix frappante de Skye durant le refrain. Frissons garantis. Après avoir élevé son jeu d’un cran, la diva prend une brève pause pour ravir aux frères Godfrey quelques gorgées de fort (Whiskey et Téquila) bien méritées.

On a ensuite droit à un Trigger Hippie acceptable. La participation vocale de la foule est demandée avec quelques essais avant d’entamer la superbe Beat of the Drum, la dernière chanson de leur plus récent album. Skye se démarque en poussant encore plus loin avec sa somptueuse voix comme elle l’avait fait durant Crimson.

Avant l’interprétation de cette dernière, on a droit à un cours de langue Britannique (!) avec la comparaison du mot « Fellas » avec sa supposée version canadienne « Dudes », au Canada, selon un fan qui a fait éclater de rire la demoiselle très en forme et à l’aise sur scène !

Le rappel sera de 4 chansons dont les 2 premières acoustiques. Pour la dernière (mais non la moindre), Rome Wasn’t Built In a Day, un fan d’une cinquantaine d’années s’est permis de monter sur la scène afin de féliciter la chanteuse et de se photographier avec cette dernière avant la fin de la chanson. Permissif ? Arrangé avec le gars des vues.

Le seul moment faible est Slow Down qu’on aurait troqué avec plaisir pour un Recipe for A Disaster, qui semble mise de côté pour la tournée nord-américaine.

Think About Life ouvre le bal

La première partie asssurée par Think About Life a paru longue (12 chansons), surtout avec l’accueil glacial des gens présents et l’absence d’optimisme pour le groupe. Leur bravoure et leur entêtement les mèneront possiblement à faire quelques festivals… européens, un jour! Souhaitons-leur…


par Valérie Patry:

Photo par Valérie Patry

Le groupe Morcheeba a offert une solide prestation au Métropolis samedi soir dernier, enveloppant le public dans une ambiance voluptueuse, comme seule la musique trip-hop de ces artistes britanniques peut créer.

C’est dans une magnifique et vaporeuse robe rouge que la chanteuse, Skye Edwards, est apparue sur scène entourée de ses musiciens à la basse, à la guitare, à la batterie, aux claviers et aux platines. Créant un magnifique tableau dans un éclairage mauve, la belle a entamé la pièce The Sea de l’album Big Calm, illuminée par des rayons blancs provenant de l’arrière à chaque couplet et flottant grâce au ventilateur devant elle qui semblait la faire flotter. Sublime.

Alternant les éclairages chauds (rouge et orangé) et froids (mauve, blanc et bleutés) entre chaque titre, c’est avec la pièce Friction et son rythme frôlant le reggae que Morcheeba à enchaîné, après que la chanteuse ait adressé quelques mots au public. Saluant la foule en français, Skye a également annoncé qu’il étant temps de se mettre à danser et qu’elle allait tenter de le faire également, malgré ses souliers à semelle compensée d’une hauteur faramineuse. La voix de la diva, chaude, parfaite, a suffi à conquérir le public.

Des classiques et des nouveautés

Après une lascive interprétation de Otherwise (Charango), Skye a annoncé que la prochaine chanson était pour les fans « old school » puisque la chanson datait d’il y a 15 ans. Le groupe a alors offert une pièce de son premier album, Who can you trust, datant de 1996, soit Never an Easy Way.

Morcheeba a continué avec la pièce Even Though, tiré de son nouvel album Blood like Limonade, paru en juin 2010. L’exercice d’entremêler classiques et nouvelles chansons s’est poursuivi toute la soirée, de quoi satisfaire le public qui était assez âgé.

Le guitariste et leader du groupe Ross Godfrey s’est adressé plusieurs fois à la foule, aussi sympathique que la chanteuse, comme si nous étions tous réunis entre amis, la tequila qui coulait à flot sur scène n’étant certainement pas étrangère à leur bonne humeur !

Du talent à l’état pure

La pièce Crimson, jouée à mi parcourt du spectacle, nous a permis de goûter à toute la puissance de la voix de Skye lors des impressionnants couplets, mais également au talent de Ross, qui nous a offert un sublime solo de guitare.

La pièce Beat The Drum à été le prétexte pour une amusante interaction avec le public, où les Montréalais ont été mis au défi de battre le record de participation du concert de la veille, qui se tenait à Québec. Le public était amené à chanter le refrain avec la chanteuse, un agréable résultat.

En rappel, Skye et Ross ont offert une magnifique prestation acoustique d’I am the Spring, avec une complicité qui était belle à voir. Over and Over, Be Yourself et Rome Wasn’t Built in a Day ont conclu le spectacle. Une prestation à la qualité musicale parfaite – accordons une bonne partie du crédit à la voix sans faille du Skye Edwards – et un visuel époustouflant, qui nous a donné, du début à la fin, un tableau impeccable.


Grille de chansons :

1. The Sea
2. Friction
3. Otherwise
4. Never an Easy Way
5. Even Though
6. Part of the Process
7. Blood Like Lemonade
8. Slow Down
9. Crimson
10. Trigger Hippy
11. Beat of the Drum
12. Blindfold

Rappel
13. I am the spring (acoustique)
14. Over and over (acoustique)
15. Be Yourself
16. Rome Wasn’t Built in a Day

Événements à venir

Vos commentaires