Caribou

Critique | Caribou au Métropolis

L’artiste canadien de musique électronique Caribou était de passage à guichet fermé au Métropolis lundi soir, en compagnie de Jessy Lanza en première partie. Avec son live-band, l’artiste a fait l’unanimité. Noir de monde jusqu’au bar (pour ceux qui connaissent) l’enthousiasme de son public n’a baissé à aucun moment de la soirée !

Fidélité à toute épreuve
Acclamé comme une star, le frêle et modeste Caribou a répandu, et redonné surtout, tout l’amour que son public de cœur lui donne depuis tant d’années. Fidèles de la première heure, certain(e)s n’ont cessé de chanter toutes les chansons. Chaque début de titre était applaudi comme le dernier. Même si certains d’entre eux pouvaient être plus lancinants que d’autres, il suffisait d’un rien pour relancer la ferveur du public. Une ligne de basse balancée par Caribou, et la folie l’emportait à nouveau !

Un mélange subtile
Et comme si ça ne suffisait pas, en plus de l’amour et de la musique distillées par le band, les lumières ont joué un rôle important. Éclairé du derrière de la scène, le public ne pouvait apercevoir en quelques sortes que les ombres des musiciens tout de blanc vêtus. Rajoutez à ça une ambiance brumeuse et des lumières de couleur bleue, orange et blanc. Le mélange allait parfaitement avec le style de musique de Caribou et son groupe. Subtile, délicat, le combo de (très très) bon goût.

Photo par Catherine Rosa

Photo par Catherine Rosa

Un « je ne sais quoi »
Malgré l’excellente discographie et qualité artistique (incontestable) de Caribou, ce soir là il manquait un petit quelque chose. Le « je ne sais quoi » qui aurait fait de ce show, LE show ! Sur disque, la saveur de sa musique est délicieuse, pourtant la retranscription en live est tout autre. Parfois trop « pop girly » et trop dansant. Trop de passage à vide et assez monotone. Le passage de Jessy Lanza en featuring n’a pas marqué non plus le show (à notre grand regret). Ce concert n’a pas été constant dans son ensemble.

Un amour réciproque a envahi ce soir-là le Métropolis. Pourtant la sensibilité, l’amour et la délicatesse que répand Caribou sur disque n’a pas été perçu pareil. Ceci dit, l’ambiance et l’accueil réservés à l’artiste étaient beau à voir. Acclamé comme une star, Caribou peut passer l’hiver en toute confiance !

Événements à venir

Vos commentaires