Ratatat

Osheaga 2011 – Suggestions Jour 2: Mother Mother, Sam Roberts, Death From Above 1979, Ratatat et plus

L’édition 2011 du festival Osheaga bat son plein au Parc Jean-Drapeau à Montréal. Après une soirée haute en couleur hier soir, l’événement se poursuit toute la journée aujourd’hui.

Voici les suggestions de l’équipe éditoriale de Sors-tu.ca pour ce Jour 2!

–  14h00 : Manchester Orchestra (suggéré par Marie-Kim Dupuis Brault) – Scène de la Montagne

Un groupe dont on n’entend pas assez parler qui gagnerait à être connu par les amateurs de rock alternatif. Manchester Orchestra propose un rock alternatif planant par moments et un peu plus agressif à d’autres. À noter qu’ils seront de retour en ville le 16 août au Centre Bell dans le cadre du Honda Civic Tour en première partie de My Chemical Romance et Blink 182.

–  15h10 : Mother Mother (suggéré par Valérie Patry) – Scène des Abres

Ils nous arrivent directement de l’autre bout du Canada : les Vancouvérois Mother Mother électriseront certainement la scène avec leur courte performance de 35 minutes. Les pièces de leur dernier album, Eureka, parfaitement rafraîchissantes, suffiront à vous donner l’énergie qu’il faut pour poursuivre votre soirée à Osheaga. Surveillez notre entrevue vidéo avec le groupe qui sera diffusée au début de la semaine!

Mother Mother – The Stand from Last Gang Records on Vimeo.

–  15h10 : Braids (suggéré par Marc-André Mongrain) – Scène Verte

Photo par Greg Matthews

La jeune formation anglophone installée à Montréal fait tourner bien des têtes depuis la parution de son premier album officiel Native SpeakerBraids prend du gallon de prestation en prestation et pourrait bien être la prochaine troupe du Québec à atteindre une reconnaissance internationale.

La prestation de Braids au Bluesfest d’Ottawa démontrait bien que le quintet formé à Calgary maîtrise parfaitement les multiples nuances de sa musique finement arrangée. Que vous connaissiez ou non le matériel de Braids, un détour s’impose vers la scène verte afin de découvrir cette musique recherchée (mais pas nécessairement évidente à digérer à la première écoute) et la voix cristalline de Raphaelle Standell-Preston.

–  16h50 : Sam Roberts Band (Suggéré par Valérie Patry) – Scène de la Montagne

La réputation de Sam Roberts n’est plus à faire : le charisme du chanteur, la qualité de ses compositions et sa voix chaleureuse font de ses concerts une valeur sûre. C’est de plus l’occasion parfaite de découvrir le nouveau matériel de l’artiste, qui a fait paraître au printemps dernier un quatrième album, Collider. Surveillez notre entrevue vidéo avec l’artiste, qui sera diffusée au début de la semaine!

–  17h20 : Suuns (suggéré par Marc-André Mongrain) – Scène des Arbres

Petit bijou montréalais encore méconnu, Suuns propose un électro-rock opaque et mystérieux, franchement bien envoyé. Reste à voir si la formation réussira à rendre justice à son premier album Zeroes Qc.

19h25 : Death From Above 1979 (Suggéré par Marc-André Mongrain) – Scène de la Rivière

Photo par Greg Matthews

Le tonitruant duo torontois est de retour, et si l’on se fie aux prestations livrées à Coachella et au Bluesfest d’Ottawa ces derniers mois, Death From Above 1979 n’a rien perdu de son mordant!

Suggestion: faufillez-vous vers le coeur de la foule afin de vibrer au son de la basse bourrée de fuzz de Jesse F. Keeler et de la batterie sauvagement martelée par Sebastian Grainger pendant que vos voisins donnent du coude au rythme de ce violent brouhaha dance-rock. Oreilles sensibles s’abstenir.

20h15 : Ratatat (Suggéré par Marie-Kim Dupuis Brault) – Scène Verte

Le dernier passage du duo au Métropolis s’est complètement vendu tellement rapidement que plusieurs n’ont pas eu la chance de mettre la main sur un billet. C’est l’occasion de se reprendre! Pour de l’électro délicieux dont on ne se tanne jamais et des mélodies qui nous font passer par toute une gamme d’émotions.

–  21h20 : Elvis Costello & The Imposters (Suggéré par Marc-André Mongrain) – Scène de la Rivière

Bien que l’inclusion de Elvis Costello & the Imposters à titre de tête d’affiche du 2e jour d’Osheaga puisse paraître peu judicieuse, les festivaliers auraient tout de même avantage à se rendre à la scène de la rivière en fin de soirée pour constater le talent du Napoleon Dynamite originel et époux de Diana Krall en chair et en os.

Sous-estimé au Canada et méconnu par les moins de 30 ans, Elvis Costello est pourtant souvent cité parmi les meilleurs auteurs de son époque et compte sur un groupe des plus solides pour soutenir ses nombreux petits chefs-d’oeuvre. Sa prestation provoquera sans doute une rupture de ton dans l’itinéraire des mélomanes qui s’y pointeront après une journée toute en rock bruyant, mais il serait fâcheux d’escamoter ce rendez-vous avec une semi-légende de votre horaire.

Autres suggestions…

Hey Rosetta! à 14h40 (Scène de la Rivière)
John Butler Trio à 16h00 (Scène de la Rivière)
Karkwa à 17h40 (Scène de la Rivière)
Lupe Fiasco à 18h30 (Scène de la Montagne)
Yoav à 18h55 (Scène Verte)
Bright Eyes à 20h15 (Scène de la Montagne)
– Fucked Up à 22h10 (Scène des Arbres)

Vos commentaires