Gogol Bordello

Festival d’été de Québec 2014 – Jour 6 | Gogol Bordello

Le party était à l’honneur pour cette 6e soirée du Festival d’été de Québec étant donné que Gogol Bordello venait mettre le feu au carré d’Youville avec sa bande de vagabonds. Les rois du gypsy-punk n’ont pas déçu l’importante foule entassée devant la petite scène.

De la façon dont ils entrent en scène, on peut comprendre qu’ils n’entendent pas à rire. Le chanteur Eugene Hütz, avec ses airs de Robert Plant des beaux jours et Frank Zappa des moins beaux, empoigne son micro comme s’il allait l’étrangler. Au fil de la soirée, tout le monde se relance l’un après l’autre au rythme des chansons plus endiablées les unes que les autres.

Gogol Bordello, photo par Eliott Garn

Gogol Bordello, photo par Eliott Garn

La foule répondait avec du bodysurfing de niveau professionnel – quelqu’un a réussi à partir du devant de la scène jusqu’à la porte d’entrée, aller-retour. Le tout frôlait presque le débordement lorsque les cannettes de bière vides se sont mises à voler, mais ça ne semblait pas froisser le groupe du tout. La chanteuse Elizabeth Sun a même dû éviter ce qui semblait être une Molson Dry.

Hûtz semble aimer une chose autant que la musique rocambolesque – le vin. Il a dû passer 3 bouteilles au cours de la soirée. Quand il n’était pas en train de boire, il aspergeait la foule ou bien se douchait  à l’aide de son cabernet-sauvignon. Impressionnant qu’il puisse performer de la sorte après tout ça. Encore plus impressionnant est le fait que le groupe ait joué pendant presque deux heures avec le même rythme casse-cou.

Que vous connaissiez ou pas Gogol Bordello, s’ils sont en ville et que vous avez envie de faire la fête, c’est le billet à acheter. N’oubliez tout simplement pas d’amener votre poncho si vous êtes en avant.

 

Événements à venir

Vos commentaires