Pierre Lapointe

Critique | Pierre Lapointe à Laval

C’est accompagné de son nouveau band réuni spécialement pour Punkt et de ses jouets gonflables que Pierre Lapointe est débarqué à Laval samedi soir afin de punkter un peu. C’est sur une scène somme toute assez sobre (on se serait peut-être attendu à plus d’éclat après les videoclips assez déjantés de l’album), avec pour seule décoration un énorme Punkt gonflable, que Pierre nous a entrainé dans son univers pop.  

D’entrée de jeu, la chanson intro de l’album,  N2o, ouvre le spectacle, mais loin de s’en tenir uniquement à son dernier album, le band poursuit avec une version revisitée façon Punkt du Colombarium.

Photo par Pascal Leduc.

Photo par Pascal Leduc.

Toute la soirée, Pierre se promène d’album en album très généreusement, et plusieurs des nouvelles versions sont très réussies, que ce soit 27-100 rue des Partances présenté à la basse et tambourine ou la prestation magnifique des musiciens sur Les Sentiments humains.

Le public a même droit à l’une des chansons des Callas, la très belle S’il te plaît, qui s’avèrera l’une des trop rares présences de Pierre au piano.

Mais le moment fort du spectacle est sans contredit le « gang bang de tendresse », comme le chanteur se plait à le nommer, durant lequel les 4 musiciens entourent Pierre au centre de la scène avec des guitares acoustiques le temps de quelques chansons.

L’interprétation de la touchante Tel un seul homme a non seulement laissé le public sans voix, mais a confirmé une fois de plus le talent brut incroyable de l’artiste ainsi que la polyvalence de son groupe multi-instrumentaliste.

Photo par Pascal Leduc.

Photo par Pascal Leduc.

L’atmosphère est rapidement revenue à la fête avec La Sexualité, qui s’est avérée très réussie alors que l’absence de Random Recipe a été comblée par un nouveau couplet de Lapointe écrit sous le coup de  l’inspiration divine, rien de moins. Un bel instant musical qui a permis de rapprocher les membres du groupe qui autrement semblaient parfois trop chacun dans leur coin, manquant quelque peu d’unité et de complicité.

Un spectacle tout en humour, dans le style typique sarcastique de Pierre Lapointe, où personne ne sera épargné,  de Michèle Richard à Marie-Chantale Toupin, en passant par Éric Lapointe et surtout les «paysans » et les « Moldus » de Laval.

Pierre s’en est donné à cœur joie, au grand plaisir du public qui a été charmé par une fois de plus par le personnage et son univers bien à lui.

Photos en vrac
Par Pascal Leduc

PierreLapointe-Montreal-2013-6 PierreLapointe-Montreal-2013-5 PierreLapointe-Montreal-2013-4 PierreLapointe-Montreal-2013-3 PierreLapointe-Montreal-2013-2

Vos commentaires