Blink-182

Critique | Patrick Watson au Théâtre Fairmount : Une nouvelle bulle à explorer

Patrick Watson ne fait jamais les choses comme tout le monde. En guise de « lancement » de son nouvel album Love Songs For Robots, le Montréalais annonçait subitement, à quelques jours de pré-avis, deux concerts rapidement ultra-complets dans l’intimité du Théâtre Fairmount, dix jours avant la parution dudit album. Un dimanche soir (hier) et un lundi (ce soir).

Un artiste moins aimé se serait planté. Pas Watson, bien sur. Les gens ont répondu présent. Il faut dire que l’amour du public montréalais envers Pat Watson est telle qu’il pourrait remplir un Métropolis en l’annonçant le matin même. (On exagère à peine)

On serait donc tenté de croire qu’en cette enceinte plus intime, sur cette scène plus étroite, et à quelques jours de pré-avis, Patrick Watson nous propose un petit spectacle de rodage tranquille, dépouillé, à tâtons, moins mégalomane que ses spectacles précédents. Un genre de pratique publique.

Il n’en est rien.

Dès notre arrivée, on constate des dispositifs scéniques imposants : une dizaine de bulles de verre sur trépieds, avec une ampoule à l’intérieur. Plus tard, celles-ci produiront de la lumière, et s’empliront de fumée à l’occasion. Pété.

Les musiciens sont aussi disposés sur la scène de façon très calculée. Il n’y a pas que les musiciens qui viennent roder le spectacle ; la scénographie et les éclairages – respectivement signés Brigitte Poupart et Mathieu Roy – seront mis à contribution, avec des résultats souvent épatants.

 

Chansons d’amour… pour robots

Évidemment, c’était surtout l’occasion de se faire bombarder de nouvelles chansons.  Pas exactement dans l’ordre, mais tout l’album. Belle façon de le faire découvrir, même si on sentait les musiciens plus nerveux, voire hésitants par moments. C’est bien normal. Ça fait même parti du charme.

Surtout pour Joe Grass, musicien d’expérience, mais qui a joint les rangs du groupe, en remplacement de Simon Angell, ex-bras droit de Watson et membre fondateur du groupe, qui a quitté le navire il y a environ 2 ans afin de se consacrer à son autre projet, Thus:Owls. Love Songs For Robots est le premier album avec Joe Grass à la guitare, et ça provoque forcément un changement de ton, audible sur le nouveau disque, mais également sur scène. Son style est différent de celui d’Angell, et il faudra encore un peu de temps pour s’y acclimater.

Du reste, François Lafontaine assure les claviers sur disque, mais c’est Mathieu Charbonneau (de Timber Timbre) qui venait prêter main forte au groupe sur scène, ajoutant sa touche originale aux textures sonores précises du tout. Côté choristes, du gros luxe : un trio formé d’Erika Angell (Thus:Owls), Marie-Pierre Arthur et Lisa Moore (Blood and Glass).

Les sonorités « machinales » font partie intégrante de ce nouvel album à thématique « robots », mais les qualités organiques des musiciens watsonniennes ne sont pas dénaturées pour autant.

Sur 90 minutes de spectacle, Patrick Watson n’allait pas laisser ses fans sans « hits ».  Le seul à s’y être glissé lors du setlist était Adventures In Your Own Backyard, avec une finale joyeusement jammée.

Au rappel, on en rajoute avec Into Giants, interprétée debout sur le bar à l’arrière de la salle, sans amplification, puis une version étonnamment ratée de Travelling Salesman, avant quoi le chanteur nous revient coiffé d’un casque en forme de bulle de scaphandrier orné de jolies plumes rouges et de lumières, pour chanter la très jolie Know That You Know.

« C’est probablement notre dernier album avant le mid-life crisis album ! », disait Watson à la blague, entre deux chansons. Comme si l’âge allait forcément les rattraper et causer la fin de leur belle créativité.

On verra bien. En attendant, le nouvel album s’annonce plutôt réussi, même s’il s’éloigne du côté majestueux de l’oeuvre de Watson.

 

Grille de chansons

Love Songs For Robots
Good Morning Mr. Wolf
Hearts
Bollywood
In Circles
Grace
Adventures In Your Own Backyard
Alone In This World
Turn Into The Noise
Places You Will Go

Rappel
Into Giants
Travelling Salesman
Know That You Know

Photos des spectacles précédents de Patrick Watson

Vos commentaires

Sors-tu.ca vous recommande...