Ozzy Osbourne

Critique concert: Ozzy Osbourne à Montréal

Mardi 23 novembre 2010 – Centre Bell (Montréal)

Avant même que le spectacle soit commencé, la voix d’Ozzy Osbourne se faisait déjà entendre dans le Centre Bell. Réchauffant son public, le chanteur lançait des cris de ralliement du genre « Let’s get fucking wild » et des« Let’s go crazy » à la foule qui répondait déjà avec beaucoup l’enthousiasme. Il était évident que le fameux prince des ténèbres était à Montréal…

Ayant comme introduction des vidéos où Ozzy Osbourne était un acteur dans des films populaires tels Twilight, The Hangover, Iron Man et même le vidéoclip Telephone de Lady Gaga, la soirée que nous préparait Ozzy allait certainement être folle et toute en décibels.

Dès ses premiers pas sur scène, le prince des ténèbres imposa rapidement sa philosophie pour le reste du spectacle : « Plus vous êtres fou, plus on va jouer longtemps ». C’était parti.

Énergique et bien entouré

Débutant avec Bark at the moon, le vieux Ozzy (qui paraissait à première vue plutôt mal en point) s’est avéré, bien au contraire, rempli d’énergie et de volonté. Il est évident que son amour pour la musique est encore présent et ça se ressentait du fin fond du Centre Bell. Il y a encore en cet homme une bête de scène qui sait quoi faire pour divertir ses spectateurs.

En dépit de sa voix complètement nulle (il ne faut pas se le cacher) en concert, la qualité de la musique compensait pour tout. Constitué d’excellents musiciens, le groupe qui accompagnait Ozzy Osbourne n’est pas passé inaperçu. Particulièrement le guitariste Gus G, qui interprétait chacun de ses solos avec précision.

Le batteur, Tommy Cluefetos en a impressioné plusieurs avec sa force, son rythme rapide et son talent en improvisant lui aussi ses propres solos. Ozzy s’est une fois de plus entouré de musiciens accomplis qui ont un énorme talent et qui méritent certainement qu’on leur porte attention.

Interprétant non seulement ses meilleurs classiques, Ozzy a évidemment ressorti du vieux Black Sabbath. Même les pièces un peu plus lentes, comme Fire In the Sky et Mama, I’m Coming Home n’ont pas pu calmer l’atmosphère électrisante qui régnait dans l’amphitéâtre.

Crazy Train et Paranoid ont semblé être les moments les plus intenses, où tout le monde se déchaînait, mais qui ne serait pas excité d’entendre ces vieux classiques?

Ozzy Osbourne est bien conscient du pouvoir qu’il possède lorsqu’il se trouve sur scène. Le plaisir qu’il se donne à interagir avec le public est plutôt surprenant.

Certains diront que son temps est terminé, mais il est clair que le prince des ténèbres va continuer à jouer de la musique jusqu’à ses derniers jours. La passion avec laquelle il chantait et jouait avec son public nous donnait simplement l’énergie de continuer à l’écouter constamment.

Il a bien su divertir le Centre Bell tout entier pendant plus de deux heures. Peu de musiciens peuvent encore se vanter d’avoir encore l’énergie pour faire cela et Ozzy nous a démontré avec un dynamisme à toute épreuve que le bon vieux métal avait encore sa place. Eh oui, Ozzy Osbourne est toujours fou!


Grille de chansons

1. Bark At The Moon
2. Let Me Hear You Scream
3. Mr. Crowley
4. I Don’t Know
5. Fairies Wear Boots (Black Sabbath)
6. Suicide Solution
7. Road To Nowhere
8. War Pigs (Black Sabbath)
9. Fire In The Sky
10. Shot In The Dark
11. Rat Salad (Black Sabbath)
12. Iron Man
13. Killer Of Giants
14. N.I.B (Black Sabbath)
15. I Don’t Want To Change The World
16. Crazy train

Rappel

17. Mama, I’m Coming Home
18. Into The Void (Black Sabbath)
19. Flying High Again
20. Paranoid (Black Sabbath)

Événements à venir

Vos commentaires