Richard Séguin

Critique CD: Richard Séguin – Appalaches

Richard Séguin - Appalaches Richard Séguin Appalaches

Pour son 17e effort, Richard Séguin nous offre une randonnée musicale aux accents folk dans les sentiers de ses Appalaches. Appuyés par des arrangements sans failles, un son épuré ainsi qu’une belle dose de guitares Dobro et d’harmonicas, le prolifique auteur-compositeur-interprète vient probablement de nous livrer l’un de ses meilleurs album en carrière.

Appalaches se veut une subtile évolution dans la démarche artistique du chanteur. Sans nécessairement se réinventer, ce résident de St-Venant dans les Cantons de l’Est se contente beaucoup plus de nous proposer des pistes de réflexions que de dénoncer avec fracas certaines injustices. Serais-ce un signe d’une belle maturité ?

« Marcher ses chansons »

De toute évidence, là où Séguin se démarque, c’est au niveau de la portée et de la richesse de ses paroles. Celui qui dit avoir marché ses chansons avant de les avoir écrites, a une façon toute particulière et tellement efficace de mettre en mots ses réflexions personnelle et ses préoccupations. Plusieurs morceaux, supportés par des rythmiques à saveur folk-blues, arrivent avec justesse à nous procurer frissons et émotions.



De plus, Richard Séguin a eu la merveilleuse idée d’intégrer les textes de Charly Bouchara (Écris, écris,), de Marjolaine Thouin (Le trajet) et de Marc Chabot (Quand la mémoire scintille et Lettre au PM) dans Appalaches.

Séguin a encore une fois fait confiance à son jeune complice Hugo Perreault pour la réalisation de ce premier recueil sur étiquette Spectra Musique. Aussi, notons que Perreault a joué pratiquement tous les instruments sur cette production; guitares, percussions, harmonium et lap steel.

Un régal pour audiophiles

Appalaches, qui a été enregistré au studio Grosse Roche dans les Laurentides, plaira à coup sûr aux audiophiles. La qualité d’enregistrement et le rendu sonore sont exceptionnels. On constate dès les premières notes que le très doué Perreault a porté une attention toute particulière à la restitution fidèle des sonorités présentes lors des prises de son.



Avec Appalaches, on constate que le parcours musical de Séguin, un peu à l’image de l’homme lui-même, évolue avec grâce et sérénité. Sans nécessairement affirmer que nous avons ici affaire à un futur classique de la chanson québécoise, il est facile de constater que ce disque est une oeuvre qui traversera sans trop de difficulté les années et qui se bonifiera avec le temps.

À se procurer sans hésitation.

Événements à venir

Vos commentaires