Critique album | Minor Alps – Get There

Minor Alps - Get There Minor Alps Get There

Tous deux de très bons auteurs-compositeurs en matière de rock alternatif depuis plus de dix ans, les chemins de Juliana Hatfield (The Lemonheads) et Matthews Caws (Nada Surf) se croisent afin de former un projet commun nommé Minor Alps. Sans surprise, le résultat donne lieu à de bonnes chansons sans artifice ni grands rebondissements, presque toutes chantées en duo.

L’essentiel fonctionne : les voix de Caws et Hatfield sont complémentaires et s’agencent naturellement, même si les deux chanteurs ont opté pour chanter grosso modo les mêmes lignes mélodiques en même temps, au lieu d’harmoniser.

L’effet est joli, mais ne laisse pas nécessairement d’impression durable au fil des écoutes. On a presque l’impression d’écouter deux versions identiques des mêmes chansons, superposées : une version au timbre masculin, l’autre féminin.

Caws et Hatfield sont non seulement à l’avant-plan, mais ils fournissent également tout ce qu’il y a de notable dans l’album. Les rythmes (souvent des trames électroniques) sont froids, distants et souvent répétitifs. Minimalistes, ils font le travail, sans plus. Le charme de Minor Alps repose donc sur les voix et les compositions (parfois trop conventionnelles, parfois très réussies) basées sur les jeux de guitares. On les imagine d’ailleurs partir en tournée seuls, sans musiciens accompagnateurs, tant les autres éléments sont superflus.

Dans le même genre, Whitehorse (formé de Luke Doucet et Melissa McClelland) proposent un folk rock beaucoup plus senti et varié.

Bref, Minor Alps  : pas mauvais, mais pas marquant non plus. Pour fans déjà conquis de Nada Surf (leur tendance plus « adulte contemporaine ») et Juliana Hatfield seulement.

 

À écouter : Maxon, I Don’t Know What To Do With My Hands, Mixed Feelings, Radio Static.

Événements à venir

Vos commentaires