crédit photo: Marc-André Mongrain
Salomé Leclerc

Coup de coeur francophone 2022 – Jour 1 | Salomé Leclerc en pleine possession de ses moyens

C’est une semaine bien remplie pour Salomé Leclerc. En prestation lors du Premier Gala de l’ADISQ mercredi en duo avec Martha Wainwright, elle sera également en nomination dans la prestigieuse catégorie Auteur.e ou compositeur, compositrice de l’année lors du grand Gala de dimanche. Entre les deux, elle donne des spectacles à Chateauguay ce soir, et Lachine samedi. Oh… et jeudi soir, c’était sa rentrée montréalaise au La Tulipe!

C’est une grosse semaine, mais la cerise sur le sundae, c’est maintenant!

Salomé affichait sur scène le sourire d’une femme comblée et au sommet de sa forme.

Après quelques reports, sa rentrée montréalaise avait finalement lieu, et s’inscrivait dans le cadre de la soirée d’ouverture de Coup de coeur francophone.

Elle pouvait enfin présenter à son public les tonifiantes chansons de son excellent dernier album, Mille ouvrages mon coeur, dont elle a accouché beaucoup plus rapidement que ce à quoi elle nous a habitués.

« Tout a commencé avec une guitare que j’ai trouvée dans un pawn shop de la rue Mont-Royal, juste à côté d’ici… » raconte-t-elle en guise d’introduction pour nous permettre d’entrer dans son univers. Longue histoire courte : la pandémie l’a rendue productive, et elle s’est retrouvée à écrire, sur cette fameuse guitare à 80$, une douzaine de chanson « en un temps record ».

On en retrouvera d’ailleurs près d’une dizaine lors du spectacle, ainsi qu’une sélection de quelques titres des trois autres. Si l’album est élégamment arrangé, et traité aux petits oignons sur le plan des textures sonores, les versions live sont plus rock, savoureusement échevelées, enivrantes.

Mon coeur à l’endroit et Nos révolutions, entre autres, nous ont marqué par l’esprit plus sauvage sur scène, indompté.

Plus conteuse qu’avant, elle se livre entre les chansons, avec un calme et un tact attachant. Avec sa famille en présence dans la salle, elle nous raconte qu’elle vient du « Rang 12-13 » dans le petit village de Sainte-Françoise-de-Lotbinière, ce qui vient avec son lot d’anecdotes rurales sympathiques. Puis dans un rare moment plus posé, elle interprète la jolie chanson acoustique Chaque printemps, dont les textes évoquent cet espace « devant chez mon grand-père »  sur une cadence folk trottante.

Parce que du reste, il y aura surtout des moments rock endiablés, elle qui se produit pourtant en formule duo, avec le batteur José Major.

 

Quelques trames pré-enregistrées s’intègrent subtilement en arrière-plan, permettant ici quelques lignes de basse, ou là, quelques arrangements de corde. Elle fera aussi bon usage des pédales de loop pour se fabriquer en direct quelques harmonies de voix, avec parcimonie. Mais dans l’ensemble, c’est Salomé, ses guitares électriques, et le jeu fougueux mais raffiné de Major à la batterie. Pas besoin de plus pour stimuler l’adrénaline!

On la savait douée sur les six cordes, mais Salomé Leclerc prend de plus en plus des airs de guitar hero, non seulement par son doigté et les sons qui émanent des amplis Fender, mais aussi sa dégaine et sa présence de scène.

 

Après une version plus nerveuse et tendue — on le souligne dans le meilleur sens possible — d’Arlon, et des versions convaincantes d’Où on s’est trouvé et Avant les éclats, Salomé revient au rappel pour deux interprétations touchantes de Ton équilibre et Entre parenthèses. Le public est alors en suspension, pendu à ses lèvres. Elle se permettra même une petite finale en fondu, qui fonctionna à merveille étant donné la qualité d’écoute du public conquis.

On apprécie toujours de voir l’évolution d’un.e artiste au fil des ans et des albums. Mais avec patience et persévérance, après plus d’une quinzaine d’années de carrière, Salomé se retrouve parmi les grandes interprètes sur scène au Québec, ce qui vient accoter son statut déjà établi d’excellente auteure compositrice. On verra bien dimanche si ce dernier volet sera couronné, qui sait, d’un prestigieux Félix.

Grille de chansons

  1. Intro
  2. Anyway
  3. Mon coeur à l’endroit
  4. Juste toi pour moi
  5. Cinéma
  6. La vie parfois
  7. Nos révolutions
  8. L’icône du naufrage
  9. Chaque printemps
  10. Dans la prairie
  11. Tes yeux à Barcelone
  12. Arlon
  13. Où on s’est trouvé
  14. Avant les éclats

    RAPPEL (solo acoustique)

  15. Ton équilibre
  16. Entre parenthèses

 

 

Événements à venir

Vos commentaires