Alaclair Ensemble
Critique Publié le

Coup de coeur francophone 2017 | Alaclair Ensemble, Columbine et plus à la SAT : Bain de foule

Pour poursuivre l’élan de Coup de coeur francophone en beauté, la Société des Arts Technologiques accueillait vendredi soir un bassin de rappeurs hétérogène et hétéroclite, dans une soirée très mouvementée. Avec 4 actes s’équivalant côté temps de performance, chaque artiste a eu la chance de livrer sa marchandise.


Mike Shabb

Mike Shabb a ouvert le bal avec quelques acolytes dont Kap Dog, Busy Nasa, Kevin Nash et Quiet Mike, tous fiers représentants de la relève du rap au Québec, tant côté rap que beatmaking. Fraîchement signé chez Make it rain Records, branche hip-hop du label Bonsound, Mike Shabb a été chaleureusement accueilli par la foule et a su faire lever l’ambiance en un rien de temps.

Ses morceaux aux tonalités tantôt dures tantôt insouciantes étaient parfaitement agrémentées par l’effet de groupe. Son album est annoncé pour 2018, mais d’ici là on peut se contenter d’écouter les singles déjà sortis sur internet. C’est une de ses performances trop divertissantes et accrocheuses pour qu’elle se termine, il est juste de dire qu’on en aurait voulu plus.

 

Eman X Vlooper

Eman et Vlooper ont enchaîné, ne stupéfiant visiblement pas le public. Les morceaux ne faisaient pas lever la foule et la performance entière semblait plutôt homogène. Il est peu commun de voir les DJ se démener derrière les platines à danser et faire lever la foule, mais Vlooper semblait tout simplement désintéressé.

Ils venaient présenter leur album La Joie, paru en août dernier qui a définitivement fait moins de bruit que leur premier projet, XXL. La performance n’était pas mauvaise vu l’expérience d’Eman lorsqu’il entre en scène, mais il sautait aux yeux que la présence du duo n’avait rien à voir avec un concert d’Alaclair Ensemble.

ALACLAIR-CCF-SAT-2017-crSLoiselle-5978

 

Columbine

Cette partie du concert est malheureusement assez vite tombée dans l’oubli puisque les fans semblaient s’être majoritairement déplacés pour le groupe français Columbine pour leur première fois à Montréal. Les rappeurs excentriques du collectif ont causé un émoi ma foi assez épatant chez les fans montréalais, s’étonnant eux-mêmes de la quantité de gens étant à l’affut des projets des Rennois.

Sully, Lujipeka, Chaman et Foda C sont venus présenter l’ensemble de leur oeuvre, histoire de donner un aperçu très juste de leur travail à ceux qui ne les connaissaient pas. 1000, Temps électriques et Talkie Walkie, issus de leur plus récent projet Enfants Terribles ont été criés à tue-tête par les fans, qui pour la plupart étaient bien au courant des plus anciennes réalisation du groupe, résultant en un concert presque entièrement co-chanté avec la foule.

ALACLAIR-CCF-SAT-2017-crSLoiselle-6003

Alaclair Ensemble

Le coup de grâce de la soirée est venu avec Alaclair Ensemble, toujours aussi réputés pour leur infatigable énergie. Pour les avoir vus assez souvent dans les 3 dernières années, certaines chansons sont toujours refaites et mériteraient de se faire déloger pour donner une place à un contenu plus actuel.

L’aspect intéressant de leurs performances réside dans la quantité de projets solos réalisés par chacun des membres. KNLO a notamment rappé Tabac Indien issu de son projet Long Jeu paru en octobre 2016. Mention spéciale à Claude Bégin pour sa réinterprétation magistrale de Mon Ange d’Éric Lapointe.

Le nouveau prodige du label 7ème ciel, Zach Zoya, a profité de la performance d’Alaclair Ensemble pour venir faire un morceau, 3 minutes qui auront suffi à montrer l’étendue de son charisme sur scène.

Il est toutefois sensé de s’interroger sur la pertinence de placer Alaclair Ensemble en tête d’affiche pour une telle soirée, alors qu’ils n’ont pas sorti de contenu très récent, leur dernier album remontant à septembre 2016. Avec une grosse pointure comme Columbine, venant aussi pour la première fois à Montréal, il aurait été sensé de donner aux Rennois la place qu’ils méritent.

ALACLAIR-CCF-SAT-2017-crSLoiselle-6119

Événements à venir

Vos commentaires