Chick Pickin’ Mondays au Grumpy’s | Une scène par et pour les femmes

C’est dans le bar du Grumpy’s que se tient chaque lundi un événement pas comme les autres : le Chick Pickin’ Mondays. Le concept ? Offrir, le temps d’une soirée, une vitrine privilégiée aux femmes sur la scène musicale montréalaise. Ce lundi soir, c’était au tour des artistes Belle Grand Fille et Aly Marguerite de perdurer ce traditionnel rendez-vous.

ChickPickinMondays_Montreal_2017_2Comme dans tout bar, les gens viennent puis repartent après avoir bu quelques bières. Seulement, ce soir-là, les gens viennent et restent. Longtemps. Le temps d’écouter des voix magnifiques, celles des femmes.

De qualité, les prestations scéniques au sous-sol du Grumpy’s sont possibles grâce à l’initiative menée il y a dix ans par Cecile Doo Kingue et Gern, LE barman de l’établissement. Ce bar du Downtown a pris le pari de programmer à chaque début de semaine des talentueuses femmes provenant de Montréal, mais aussi du reste du Canada et du monde à l’image de ladite Cecile, New-Yorkaise de naissance, qui a finalement percé dans le milieu grâce à cette initiative. Une démarche qu’elle représente d’ailleurs toujours à la Folk Music Ontario Conference (FMO) puisque le Chick Pickin’ Mondays est devenu très vite un franc succès ayant une programmation intéressante statuée souvent des mois à l’avance.

C’est aussi un instant musical qui représente fièrement cette ouverture de Montréal envers les causes progressistes, notamment celle féministe. Parce qu’ici, c’est la femme qui se tient au centre de la scène. C’est elle qui distille son timbre voix aux clients du bar qui affluent à cet événement hebdomadaire. Les yeux, mais surtout les oreilles, sont alors aux aguets pour déceler ces instants magique d’une voix de tête bien dosée ou d’un changement de ton bien négocié.

 

Belle Grand Fille et Aly Marguerite

C’est ainsi que le Grumpy’s  faisait de nouveau le plein pour ce dernier lundi d’avril en invitant notamment à son rendez-vous hebdomadaire une artiste émergente, Belle Grand Fille.

ChickPickinMondays_Montreal_2017_1Diplômée en musique à l’Université de Montréal, Anne-Sophie Doré-Coulombe, de son vrai nom, distille des « chansonnettes pour les grands enfants que nous sommes » dit-elle dans sa description sur son site. Et ce n’est pas faux puisque les mélodies sont bien menées, ponctuées de paroles à la fois humoristiques, à la fois touchantes. L’artiste originaire du Lac St-Jean s’inscrit dans la lignée des chansonniers folk connus de la province à l’image d’une Klô Pelgag ou du grand Richard Desjardins par exemple. Et c’est accompagnée de son piano que sa justesse technique éclate au grand jour, rendant l’écoute plaisante.

 

Si le chaleureux Grumpy’s peut se targuer de trouver chaque semaine une pépite musicale, c’est aussi grâce au mérite de la charmante hôtesse Aly Marguerite. Avec son groupe Old Time Honey aux sonorités américaines du début du XXème siècle, elle s’amuse chaque lundi à expérimenter, voire improviser au son d’un vieux piano droit ou même à l’aide des cordes vocales du barman. Mais en parallèle, cette trentenaire s’active aussi pour programmer ces femmes au talent indéniable en se rendant à des conférences et des concerts mystérieux.

Au sein du Grampy’s, « I do everything » nous dit-elle autour d’une bière. En effet, Aly fait (presque) tout, soutenue administrativement par Gern : la programmation, l’ingénierie du son, le montage et démontage du matériel. Parce que oui, elle aime ça… et ce depuis sa première performance sur scène il y a une année dans ce même Grampy’s.

Tout un symbole pour cette jeune femme du Saskatchewan qui voit en ce projet qu’elle mène une belle occasion d’offrir un lieu « safe and casual », autrement dit sécuritaire et décontracté pour les artistes féminines.

Mieux encore, Aly ambitionne de rendre davantage accessible la soirée du Chick Pickin’ Monday aux francophones, minoritaire dans ce genre d’événement. Et Belle Grand Fille est là pour témoigner de ce renouveau. À raison.


Chick Pickin’ Monday est une belle découverte pour ces lundis ternes qui ne demandent qu’à être comblés de musique. Alors si vous êtes une femme-artiste, il est possible de contacter Aly Marguerite sur le site de l’événement pour obtenir plus d’informations (programmation, calendrier, etc.).

Événements à venir

Vos commentaires