City and Colour

Bluesfest d’Ottawa – Jour 3: City and Colour, David Gray, Sleigh Bells et plus!

Vendredi 6 juillet 2012 – Plaines LeBreton (Bluesfest d’Ottawa)

Le premier vendredi du Bluesfest d’Ottawa a eu lieu pendant l’une des journées les plus chaudes dans la région. Toutefois, les gens se sont volontairement intégrés dans la chaleur et s’y sont rendus en grand nombre. L’ensemble d’artistes pour la soirée, incluant City and Colour, Sleigh Bells, David Gray et Arkells, était très varié et a su plaire à la foule.

David Gray

David Gray - Photo par Greg Matthews

David Gray, l’artiste populaire anglais, a établi sa carrière en 1993. Malgré sa longue carrière, Gray peut être considéré comme un artiste plutôt sous-estimé. Toutefois, il réussit toujours à attirer une grosse foule. Pendant ses tournées, ce dernier fait toujours un arrêt à Ottawa. Ce concert fait partie d’une mini-tournée nord-américaine qui compte seulement huit spectacles.

Gray a joué un set énergique qui incluait des chansons populaires comme Sail Away, My Oh My, Babylon et One I Love. Il a aussi joué une reprise de Money (That’s What I Want) de Barrett Strong, la chanson populaire de 1959. La foule était plutôt mature comparée à celles des autres artistes de la soirée, mais celle-ci était tout de même engagée.

Sleigh Bells

Sleigh Bells - Photo par Greg Matthews

Le duo américain de Brooklyn à New York a pris la scène approximativement vingt minutes en retard. Toutefois, ils ont récompensé la foule avec un show fort. Le set-up était assez impressionnant, avec une montagne d’amplificateurs sur la scène. De plus, le show incorporait beaucoup de lumières colorées clignotantes, ainsi que de la fumée qui envahissait la scène. Ce sont tous des ingrédients pour un bon show rock. Toutefois, le son était un peu trop fort et on entendait à peine les paroles de la chanteuse Alexis Krauss. Il y avait un élément manquant au spectacle qu’il est difficile d’identifier.

Le printemps dernier, le groupe a joué en première partie des Red Hot Chili Peppers lors de son show au Centre Bell, ainsi qu’à la place Banque Scotia. Toutefois, les revues de ces performances étaient peu favorables. Malgré ceci, le groupe a su plaire à la foule rassemblée à la scène rivière. Le groupe a joué des chansons de leur dernier album Reign of Terror, incluant Comeback Kid, où la foule est devenue folle. Krauss savait certainement séduire la jeune foule et elle joue bien le rôle de « frontwoman » d’un groupe rock.

Arkells

Arkells - Photo par Greg Matthews

Plus tôt dans la soirée, c’était au tour de Arkells d’envahir la scène rivière. Le quintette n’est certainement pas novice: ce concert comptait pour leur troisième participation au Bluesfest d’Ottawa. Le groupe était énergique et savait divertir la grande foule rassemblée près de la rivière avec ses chansons incluant No Champagne SocialistBook Club, et The Ballad of Hugo Chavez, en plus d’une reprise soudaine de Lonely Boy du groupe The Black Keys au milieu d’une de leurs chansons. Le public était de taille considérable et a participé dès le début de leur show.

Le chanteur principal jasait beaucoup avec la foule, avant, après, et même pendant les chansons. Il exprimait sans cesse comment le groupe était fier de jouer à Ottawa. Les fans étaient certainement contents de les avoir parmi eux. On aurait pensé que le groupe était originaire de la région, puisque l’atmosphère en était une d’amour et d’admiration. On aurait dit un « homecoming » en quelque sorte. Le groupe, originaire de Hamilton, en Ontario, achèvera sa tournée nord-américaine vers la fin de l’été.

!!! - Photo par Greg Matthews

!!! (chk chk chk)

Pendant le show des Arkells, le groupe !!! jouait sur la scène électro, où une belle foule était rassemblée. Le groupe a su bien la divertir avec un son électro-funk. Le chanteur a définitivement volé le show, en dansant comme si sa vie en dépendait et en se promenant dans la foule pour danser avec les spectateurs. Le groupe et la foule semblaient beaucoup s’amuser.

City and Colour

City and Colour -Photo par Greg Matthews

Finalement, vers 21 h 30, City and Colour est monté sur la scène principale. Vêtu d’un chapeau, d’une chemise écossaise et de jeans, le chanteur Dallas Green était habillé parfaitement pour le Bluesfest.

Avec trois albums sous le chapeau, Dallas Green, chanteur-compositeur, a une grande sélection de chansons à offrir à ses fans. Le spectacle a commencé avec We Found Each Other in the Dark, un extrait de son dernier album Little Hell. Il a su plaire à la foule en interprétant plusieurs de ses chansons populaires, incluant Death of Me, Grand Optimist, Weightless et Bring Me Your Love (la chanson-titre de son deuxième album) parmi d’autres.

Avant de jouer Sleeping Sickness, Green a demandé à l’immense foule de chanter fortement avec lui, puisque le show de Sleigh Bells sur la scène à proximité était très fort. Green a introduit la chanson Body in a Box et a invité la foule à ranger ses téléphones cellulaires et à « vivre le moment » sans se préoccuper d’enregistrer le show. Pendant la chanson, Green a joué son harmonica, démontrant davantage ses talents de musicien.

Tommy Lee

Tommy Lee & DJ Aero - Photo par Greg Matthews

Pendant ce temps, Tommy Lee (anciennement de Mötley Crue) et DJ Aero ont diverti une immense foule rassemblée sur la scène électro.  Beaucoup d’entre nous n’associeraient pas nécessairement l’ancien rocker à de la musique électronique. Toutefois, il a su remplir son rôle de DJ et faire danser la foule. La soirée s’est terminée sur une haute note.

Parmi les autres artistes et groupes qui ont pris la scène, on retrouvait Freelance Whales, DJ Kid SL, Conor Oberst, Lake Street Dive, et plusieurs autres. De plus, Charles Bradleyet ses Extraordinaires ont joué pour une deuxième fois, cette fois-ci, sur la scène Black Sheep.

 

Photos en vrac, par Greg Matthews

David Gray

Sleigh Bells

Arkells

City and Colour

Tommy Lee

Vos commentaires