Stefie Shock

Stefie Shock – 12 belles dans la peau | Aller au bout de son fantasme Gainsbourgeois

Il y a 25 ans jour pour jour, le grand Serge Gainsbourg nous quittait. Ardent admirateur de l’excentrique chanteur, Stefie Shock en profitait pour lancer son tout nouvel album hommage aux années « Birkin » de Gainsbourg, disque sur lequel il reprend 12 chansons, accompagné pour chacune d’une chanteuse ou d’une actrice.


 

Les femmes m’ont fait pleurer. Elles m’ont fait jouir. Moi je les ai fait chanter.

Déjà qu’il lui ressemble un peu de faciès et de voix, Stefie Shock jouait le personnage à fond au café du Monument National ce soir. On sent qu’il a étudié les mimiques du grand homme toute sa vie, qu’il maîtrise l’esprit et prend grand plaisir à lui rendre hommage tout en soulignant, « en personnage » : « C’est qui ce Stefie Shock, qui tente de me faire hommage? »

Il s’allume une clope, agit avec désinvolture et ses belles jouent le jeu aussi, regards flirt et féminité mise de l’avant. L’esprit de l’homme à femmes qu’était Gainsbourg s’y trouve totalement.

Il débute la (trop) courte prestation en invitant Gaële à venir faire La Javanaise à ses côtés, tout en trempant ses lèvres dans la coupe à vin. Jolie relecture, qui sied autant à elle qu’à lui. Tout au long du tour de chant, ça se titille et ça se minouche comme il se doit, la muse et le génie.

Peu après, c’est au tour de Fanny Bloom de venir faire son tour pour L’anamour, juste après que l’artiste ait partagé un petit gag : « Je voulais être chic pour cette soirée. Je cherchais un tailleur pour le Canada. On m’a envoyé chez Canadian Tailleur (Canadian Tire) ».  Dans le même élan, il s’est permis un petit clin d’oeil à l’infâme présence de l’artiste à l’émission Sept sur sept sur TF1, en 1984, alors qu’il avait brûlé en direct un billet de 500 francs devant les caméras afin de dénoncer la taxation excessive, en incendiant un billet de… 5 cents Canadian Tire.

Toujours est-il que la belle Fanny est venue jouer le jeu à ses côtés, en y prenant visiblement grand plaisir. Encore une fois, la chanteuse brillait autant que lui dans ce petit jeu que les adeptes de Gainsbourg ont bien aimé.

C’était déjà tout : lancement un peu chiche de deux chansons seulement, et on en aurait pris bien plus. En espérant que l’occasion se produira de nouveau, de façon plus substantielle, sur une scène de Montréal. Avec les dames impliquées dans le projet, c’est pas gagné pour une tournée…

D’ici là, faudra se rabattre sur l’album – très bien d’ailleurs – qui en contient douze, avec autant d’invitées, toutes bien choisies : Klô Pelgag, Laurence Nerbonne, Pascale Bussières, Suzie McLelove (des Breastfeeders), Anne Dorval, Marie-Pierre Arthur, Marième, Évelyne Brochu, Sophie Beaudet, Stéphanie Lapointe, ainsi que Gaële et Fanny Bloom.

Événements à venir

Vos commentaires