Geoffroy

Geoffroy au Centre Phi | Lancement de Coastline

Le Centre Phi bondé attendait impatiemment la venue sur scène de Geoffroy vendredi soir. À l’occasion du lancement de son album Coastline, le chanteur à la voix profonde a ébloui plusieurs adeptes actuels et en devenir.

Sympathique, Geoffroy arrive sur scène avec son chapeau qui rappelle l’ambiance californienne de sa pochette d’album. À l’extérieur des murs du Centre Phi, le froid glacial laisse les rues désertes. C’est tout le contraire à l’intérieur, où le public entassé se laisse envoûter par les rythmes dansants de la musique estivale.

Geoffroy souhaite créer une atmosphère en composant ses chansons. C’est réussi avec cet album dont le titre – Coastline – donne tout à fait le ton. On s’imagine soudainement dans une décapotable à rouler sur le bord de la côte Pacifique.

Mélangeant les rythmes électro au style soul, il crée un univers semblable à celui de Chet Faker ou Bon Iver, et des chansons que l’on prendra goût à fredonner pour appeler le printemps. Découvrez notamment la chanson éponyme de l’album, Coastline, Raised by Wolves, qui rappelle un peu le style particulier de Woodkid, et Thirsty, composé avec le groupe de Québec Men I Trust.

Pour conclure, Geoffroy nous offre l’une de ses chansons les plus connues, parue dans son récent vidéoclip tourné au Mexique : Sleeping On My Own. On reconnaît le début de la chanson, mais quelque chose cloche. Regardant son batteur en riant, il s’assume pleinement et lance : « All right, we fucked it up. », puis recommence.

Mais ce n’est pas tout : se faisant talonner par la foule, Geoffroy ressort des coulisses pour offrir un rappel tout en douceur, qui – on le comprend – n’était pas attendu de la part des musiciens, mais bien apprécié de la foule. Le spectacle se conclue sans artifices, mais on sait qu’on reverra vite cet artiste prometteur.

Vos commentaires