Festival FME

FME de l’Avent | Quand Lachine fait appel à l’expertise de Rouyn-Noranda

L’arrondissement de Lachine n’aura pas pu mieux s’y prendre pour faire valoir son tout nouveau parc riverain, sur le port de plaisance de Lachine, que de solliciter l’expertise de l’équipe du FME pour organiser un mini-festival de trois jours, qui débutait ce soir.

En se stationnant près de l’écluse de Lachine, il faut prévoir grosso modo une quinzaine de minutes de marche tout au long du chemin des Iroquois pour atteindre la scène de la pointe de l’île, où la mairesse de l’arrondissement, Maja Vodanovic, donnait le coup d’envoi avec une allocution où elle exprimait toute sa fierté.

Avec raison. La petite marche pour s’y rendre est en soi enchanteuse, mais les installations du FME  sont tout autant charmantes.

La scène de la pointe de l’île, où Ouri a d’abord réchauffé la petite foule avec un DJ set, puis où Maky Lavender s’est produit, donne une vue de carte postale, surtout à l’heure magique du coucher du soleil.

Il ne s’en faut pas plus pour plonger la foule dans une ambiance estivale très relaxe et familiale.

En début de soirée, on se dirigeait du côté de la scène Bronzette, où le rock était davantage à l’honneur avec un triplé Kristian North / No Joy / Barry Paquin Roberge.

 

Tout au long du week-end, une programmation concoctée par l’équipe du FME – notamment les amis de Mothland, qui sont aussi derrière le Distorsion Psych Fest – tiendra les festivaliers aux aguets, avec notamment Julien Sagot, Maude Audet, Vanille, Meggie Lennon, Beat Sexü, Paul Jacobs, Hippie Hourrah, Mort Rose, Crabe et Gab Paquet.

En principe, la capacité limite est de 500 personnes et il fallait se procurer des billets gratuits pour y assister. Ceux-ci ont trouvé preneurs en peu de temps. Mais puisque plusieurs détenteurs de billets gratuits ne se pointent pas, on a entendu dire qu’il valait la peine de se pointer sur place pour y avoir accès… 🤫

Détails de la programmation par ici.

Événements à venir

Vos commentaires