Agua Negra

Festival de Jazz de Montréal 2015 – Jour 10 | Joss Stone envoute le Metropolis

La magnifique Joss Stone était de passage dimanche soir, pour assurer le spectacle de clôture du Festival international de jazz de Montréal, au Métropolis. Un show haut en couleur, émouvant et envoutant.

Photo par Victor Diaz Lamich Photo par Victor Diaz Lamich


Qu’il est beau et long le chemin qu’a parcouru la belle Joss Stone. Qu’il est loin le temps de son premier album The Soul Session (2003). Après sept albums, dont le dernier Water For Your Soul (sortie le 31 juillet prochain), l’artiste n’a rien perdu de sa superbe.

« Lovely »

Joss Stone est toujours émue devant un parterre de son public. Elle entre sur scène sur la pointe des pieds avec un grand sourire gêné comme pour cacher une grande timidité. Mais c’est bien ce point-là qui envoûte notre esprit et fait frissonner.

Outre sa voix suave et envoutante, il faut bien dire que le petit minois de la chanteuse est à croquer. Comme gênée et réservée, elle lance bien souvent du bout des lèvres un « lovely » par ci, par là pour remercier son public.

Ou bien encore, elle ponctue entre chaque chanson, l’anecdote qui a conduit à l’écriture de chaque d’entre elle. Une avec son frère, l’autre à Bordeaux (France) quand elle rencontre un couple d’anglophones. Tout à une histoire pour elle. Et rien n’est dû au hasard.

Photo par Victor Diaz Lamich Photo par Victor Diaz Lamich

De la soul au reggae

Encore moins ses changements de cap musicaux. Il faut dire que son tournant reggae en aura surpris plus d’un(e). Mais à y regarder (écouter) de plus près, il faut bien reconnaître que de la soul au reggae il n’y a que quelques notes. Sa voix en fin de compte s’y colle à merveille, et son groove aussi.

Cette femme à vraiment tout pour plaire. Sa reprise de Bad Boy Bad Boy aura eu de quoi surprendre. Entre quelques gorgées de thé (et non british), Joss Stone en perd le file de son live. Demande à son public quelles chansons leur plairait et chante même un refrain avec quelques filles du public. A capella s’il vous plait!

Nostalgie des premières heures

Envouté par la beauté et la voix de la chanteuse, on en oublierait presque le tournant un peu trop pop/soul de sa carrière. Ses derniers albums en témoignent tout comme cette phrase lancée après avoir performé Jet Lag de son album Mind Body & Soul (2004) :

J’ai fait un saut entre une vielle chanson et une nouvelle, j’espère que vous avez aimé.

C’est presque si elle ne s’excuse pas d’avoir fait baissé d’intensité le show. (C’est pourtant ce qu’on voulait). Entrecoupé de quelques nouvelles chansons comme The Answer et Stuck On You, Joss Stone nous a gratifié d’une sublime reprise du classique I Put A Spell On You en acoustique. Sûrement LE moment du show avec une ovation à la clé. Frissonnant!

Beaucoup d’attentes personnelles concernant le tracklist, le show n’en est pas moins resté exceptionnel. Joss Stone est une immense artiste. Une immense voix de la soul musique. Sa timidité et sa gêne nous touchent au plus profond de nous.

Tellement beau et émouvant de voir ce regard de jeune fille étincelant devant son public mis en lumière. Tellement impressionnée qu’elle quittera la scène, avant de revenir aussi vite. Les Soul Session en acoustique lui iraient tellement mieux, et pour notre plus grand plaisir évidemment!

Événements à venir

Vos commentaires