Patrick Watson

Festival Folk d’Ottawa 2012: Patrick Watson et Dan Mangan

Dimanche 9 septembre 2012 – Parc Hog’s Back (Ottawa, Festival Folk)

Au terme d’une journée passablement country-folk (Belle Star, John K. Samson des Weakerthans, Whitehorse), le Festival Folk d’Ottawa proposait une fin de soirée à l’attrait plus large avec la présence de Patrick Watson et de Dan Mangan au Parc Hog’s Back, à Ottawa.

Patrick Watson au Festival Folk d’Ottawa – Photo par Greg Matthews

Étrangement, c’est Patrick Watson (formule sextuor) qui figurait au menu en premier, vers 20h15.

Un constat (que l’on croyait rumeur) s’impose: hors de la Belle Province, Patrick Watson ne semble pas jouir du même statut d’artiste établi et d’incontournable en spectacle qu’on lui connait à Montréal,  par exemple.

Plusieurs mélomanes semblaient assister au concert par curiosité…

La bande a pris place sur scène dans la pénombre, afin d’interpréter Lighthouse.  La sono a pris un certain temps à s’ajuster à la variété d’instruments et de sonorités proposées par le groupe, mais graduellement, le spectacle prenait forme.

La mystérieuse Step Out For A While et la délicate The Quiet Crowd font mouche, puis les cinq principaux complices tentent de créer un moment plus intime avec l’interprétation de Words In The Fire avec seulement une guitare acoustique, une voix et une scie musicale (communément appelé « égouine ») autour d’un seul micro. Même approche à 5 voix pour Into Giants.

Hélas, la configuration du site faisait en sorte qu’on entendait davantage Whitehorse sur la scène voisine (qui lui fait dos, ce qui en atténue à peine l’effet). Cette délicieuse portion intime du spectacle de Patrick Watson fut ainsi un peu gâchée. Dommage.

La deuxième moitié de la prestation de Watson allait toutefois en mettre plein la vue: l’excellente Luscious Life (seule pièce tirée de Close To Paradise), Big Bird In A Small Cage (que Watson raconte avoir écrit pour Dolly Parton) ainsi que les jolies Adventures In Your Own Backyard et Noisy Sunday.

En finale: Where The Wild Things Are. Un peu déroutante, mais très intense. Inutile de dire que les néophytes ont été charmés.

 

Dan Mangan en tête d’affiche

Dan Mangan avait ensuite la tâche ingrate de faire suite à cette prestation spectaculaire avec ses chansons d’emblée plus modestes.

Dan Mangan – Photo par Greg Matthews

Lui aussi accompagné de musiciens (dont un violoniste et un trompettiste), Dan Mangan s’est bien tiré d’affaires malgré la plage horaire qu’on lui accordait.

Belle intensité pour Road Regrets, l’excellente Post-War Blues et Starts with Them, Ends With Us. Mangan s’est également montré fort habile dans les moments plus intimes avec Basket en solo ainsi que l’émotive Pine For Cedars et Fair Verona.

La prestation de Dan Mangan fut, dans l’ensemble, plutôt agréable et bien maîtrisée, mais son spectacle n’est pas exactement de calibre « tête d’affiche » encore. Surtout pas après un tour de maître comme celui de Patrick Watson juste avant.

Rendez-vous lundi soir pour la dernière soirée du Festival Folk d’Ottawa, et tout une: Bon Iver, Low Anthem et Hey Rosetta! sont au menu!  Tout ça, sans que deux spectacles se superposent à l’horaire…

Grille de chansons
(Patrick Watson)

Lighthouse
Black Wind
Step Out For A While
The Quiet Crowd
Words In The Fire
Into Giants
The Things You Do
Luscious Life
Big Bird In A Small Cage
Adventures In Your Own Backyard
Noisy Sunday
Where The Wild Things Are

Événements à venir

Vos commentaires