Patrick Watson

Critique | Patrick Watson en préouverture du Festival International de Jazz de Montréal

Belle surprise que nous réservait le Festival International de Jazz de Montréal en annonçant subitement, la semaine dernière, la tenue d’un concert (très) intime de Patrick Watson au Gesù, à Montréal. Sors-tu.ca a eu l’occasion d’y assister.

Photo par Pascal Leduc.

Photo par Pascal Leduc.

Après avoir offert, en 2009, un spectacle en plein air absolument inoubliable devant des dizaines de milliers de personnes et, l’an dernier à la Salle Wilfrid-Pelletier, présenté à 3000 fans son plus récent album, Adventures In Your Own Backyard, cette année, c’est dans l’intimité du Gesù que Patrick Watson a rodé son nouveau show avant de partir en tournée européenne.

Pas que les pièces soient nouvelles : seulement, la formation est différente, les installations scéniques aussi, on est en période d’adaptation. Comme un Watson nouveau, qu’il a préféré tester au bercail, pour se faire les dents et se casser la gueule, s’il y a lieu, avant d’aller conquérir de nouveau les Vieux Pays. Quelques 400 chanceux, donc, fébriles, ont eu droit à plus d’une douzaine de morceaux, principalement issus du dernier opus, à quelques accrocs charmants et à un Patrick Watson blagueur, ravi de jouer dans une si petite salle.

 

Des frissons du début à la fin

Annoncé jeudi dernier, le show, sold-out en moins d’une heure, s’est ouvert dans l’obscurité sur la superbe Lighthouse, nous flanquant tout juste ce qu’il faut de frissons dès les premières mesures. Encadrés par deux systèmes d’écrans triples, circulaires, aux projections sporadiques, les musiciens, parfois huit sur scène, ont évolué d’une pièce à l’autre dans une complicité palpable.

Photo par Pascal Leduc.

Photo par Pascal Leduc.

Outre ses acolytes des premières heures Robbie Kuster (percussions) et Mishka Stein (basse), Patrick Watson s’est entouré pour cette nouvelle mouture de Josh Zubot (violon), d’Ariel Engle (voix) et de Jocie Adams (voix et clarinette), en plus de l’excellent guitariste Joe Grass (qui joue avec Marie-Pierre Arthur, notamment), en remplacement de Simon Angell.

Après quelques pièces du dernier disque, comme il se doit, l’émotion était au rendez-vous pour Man Like You, d’une pureté à couper le souffle, immédiatement suivie par la touchante Into Giants, où tous sont mis à contribution en avant-scène autour du même micro.

Après Luscious Life, Patrick Watson s’est confondu en excuses tout en riant, accusant le manque de professionnalisme de son groupe pour avoir mélangé les parts de la chanson entre elles — la vérité, c’est qu’on a rien remarqué, bien trop absorbés qu’on était par tout ce qui se passait sous nos yeux et dans nos oreilles.

Tout doucement, juste après, les deux choristes ont fourni un bel écrin à Big Bird in a Small Cage et, plus tard, c’était au tour de Where the Wild Things Are, qu’on aimerait ne jamais voir finir, de nous tenir en haleine pendant de longues minutes d’une incomparable beauté.

Évidemment, fidèle à son habitude et aux prières du public, Watson a conclu au deuxième rappel, seul sur scène, avec une version épurée de The Great Escape, après avoir présenté pour la toute première fois — ô joie ! — un bien beau morceau qui se veut la suite de Man Under the Sea et qui nous donne déjà particulièrement hâte au prochain album.
Première partie : Arc Isis fait bonne figure

La première partie, Arc Iris, a fait plus que bonne impression : ses quelques pièces indie folk empruntant tantôt au country, à la pop atmosphérique ou au progressif se sont soldées par une standing ovation instantanée.

La formation du Rhode Island, menée par Jocie Adams (The Low Anthem), n’était pas sans rappeler à l’occasion The Barr Brothers ou Leif Vollebekk. Patrick Watson a le don de nous présenter des artistes qui iront loin : il a du flair, et on l’en remercie.

Photos en vrac
(Par Pascal Leduc)

PatrickWatson-Gesu-Montreal-2013-5 PatrickWatson-Gesu-Montreal-2013-4 PatrickWatson-Gesu-Montreal-2013-3 PatrickWatson-Gesu-Montreal-2013-2 PatrickWatson-Gesu-Montreal-2013-1

Événements à venir

Vos commentaires